Lucis Trust / École Arcane / Le pont électrique / Divers / Le Pont Électrique  

Le Pont Électrique

Introduction

Nous allons discuter de quelques développements dans le domaine scientifique, qui sont particulièrement intéressants du point de vue de la Sagesse sans Âge, notamment de l'électricité et du magnétisme.

Bien que la plupart des informations que nous allons discuter aient été publiées dans des journaux scientifiques officiels et illustres, une grande partie de ce que nous avons à dire n'est pas encore dans le courant principal de la science, veuillez bien le noter. Dans les moments de crise, il existe souvent de la résistance et de la confusion. Le courant principal de la science produit beaucoup de résistances, alors que la « nouvelle » science est trop souvent piégée par des mirages de toutes sortes. La science n'admettra pas facilement qu'elle est en crise ; elle a inventé un mot pour cela : « changement de paradigme ». Cependant, toutes les discussions récentes sur les changements de paradigme ne correspondent pas à de réels changements dans la pensée scientifique. Nous espérons répandre un peu de lumière sur le carrefour où se trouve actuellement la recherche scientifique.

Comme l'indique le titre, nous nous centrerons sur l'électricité (et le magnétisme), mais aussi sur le pont : l'électricité joue un rôle dans de nombreux domaines de manifestation, si ce n'est dans tous, et nous toucherons des concepts aussi vastes que les galaxies dans le ciel, aussi bien que des sujets aussi petits que les cellules dans le corps humain.

Pour ne pas être immédiatement perdus, nous donnerons d'abord quelques bases du point de vue de la Sagesse sans Âge.

Puis, nous expliquerons ce que nous entendons par « l'Univers Electrique ».

Puis, nous verrons ce que cela implique pour les galaxies, pour notre Soleil, et pour notre planète Terre.

Enfin, nous aurons un bref regard sur les implications pour la cellule humaine.

La communauté scientifique d'aujourd'hui considère comme des prémisses de la cosmologie, que :

  • L'évolution, et le comportement actuel des galaxies, des étoiles et des planètes est principalement un effet des lois de gravité. Nous avons peut-être appris au collège les lois d'Isaac Newton (la gravitation classique), qui ont été plus tard étendues par Albert Einstein, pour inclure la relativité spécifique et générale.
  • L'univers, en tant que tel, est électriquement neutre. Comme la gravitation gouverne tout le comportement des corps célestes, il n'est pas nécessaire de tenir compte des phénomènes électriques dans notre cosmologie, les équations de la relativité générale sont déjà suffisamment compliquées.
  • Ces équations, avec quelques hypothèses supplémentaires, mènent à une solution qui implique le « Big Bang ». A l'origine, le terme « Big Bang » a été proposé comme une moquerie, par Sir Fred Hoyle, l'un des opposants à cette théorie. La science ne peut pas expliquer ce qui est arrivé avant le Big Bang. (ici, les lois de la physique sont en échec)
  • Les trous noirs, des objets qui absorberaient tout, même la lumière, ont été inventés pour conserver la cohérence entre la cosmologie courante et les nouvelles observations. Lorsque, quelque temps plus tard, des radiations ont été détectées en provenance de l'endroit où étaient censés se trouver les trous noirs, la théorie a été habilement adaptée.
  • « La matière noire » a également été inventée pour conserver une cohérence entre les vitesses observées de certains objets dans l'univers, et le cadre de la cosmologie gravitationnelle. Ces concepts n'ont jamais été ni observés ni détectés sur terre, mais ils sont nécessaires pour expliquer les observations récentes. Actuellement, l'on estime que plus de 90% de l'univers est constitué de cette matière noire, qui n'a jamais été vue et qui, par définition, n'est pas directement observable.

Historiquement, les premières observations ont été faites dans la lumière visible, qui est seulement une petite partie du spectre complet des radiations électro-magnétiques. Maintenant, avec l'équipement moderne, nous pouvons observer le ciel dans presque toute son étendue, depuis les rayons X jusqu'aux ondes radio. Grâce à la puissance étonnante et à la précision des télescopes modernes comme le télescope Hubble dans l'espace, et le très grand télescope au Chili, nous recevons maintenant des images du ciel qui nous surprennent constamment et nous étonnent.

[Figure1: Spectrum, visible light]

[Figure1: Spectrum, visible light]

Ce n'est pas seulement dans l'immensité du ciel, que nous avons maintenant de super télescopes à notre disposition. Dans le monde du « petit », grâce à l'aide des microscopes électroniques, nous pouvons observer la cellule avec une précision inimaginable. La cellule est grossièrement composée d'une membrane, d'un noyau, et du cytoplasme. Dans le noyau se trouvent les gènes, qui contiennent les fameuses cellules d'ADN. Notez ici le caractère de spirale à la fois des gènes et des molécules d'ADN.

[Figure: Cell, chromosome, DNA]

[Figure 2: Cell, chromosome, DNA]

La biologie de la cellule nous montre que notre apparence et beaucoup de nos maladies sont reliées à l'ADN.

Et un énorme effort a été fait pour déchiffrer le génome humain.

Dans la médecine actuelle, y compris parfois dans le champ de la psychologie, de nombreuses causes d'effets observés, sont localisées dans les molécules d'ADN de nos cellules.

Haut de page | La Sagesse sans Âge >