Lucis Trust / École Arcane / Le pont électrique / Introduction, Objectif et Methode  

Introduction, Objectif et Methode

"L'Humanité a émergé à partir de tous les hommes individuels ; dans une telle synthèse, le travail est terminé.

Cleon, de Robert Browning

Introduction et Objectif

Depuis le temps d'Isaac Newton, la science conventionnelle a obstinément suivi un modèle de l'univers reposant uniquement sur la gravité, regardant actuellement cet univers comme un tombeau de matière sans vie, amené à l'existence à partir de rien par une explosion, et qui s'étend dans toutes les directions, dans une course accélérée sans but et sans dessein. Ces suppositions ont été soutenues par des théories de plus en plus exotiques, telles que le Big Bang, la Relativité Générale, les Trous Noirs, la Matière Noire / Energie, et d'autres semblables. Pendant ce temps, les évidences contraires se sont progressivement accumulées, qui soutiennent la vision ésotérique d'un univers vivant, qui est un organisme stable, électrique dans sa nature et dans sa fonction.

La nature électrique des processus universels est un thème qui revient dans le travail du Maître Tibétain, à travers les écrits de HP Blavatsky et d'Alice Bailey, qui essaient d'établir un pont entre le savoir matériel de l'homme, et la science des initiés. Cela continuera probablement dans la prochaine phase des enseignements de la Sagesse sans Âge, préparant l'humanité pour l'énergie d'Amour, dans sa forme dynamique et électrique, que le Christ emploiera lorsqu'il réapparaîtra.

Cet aspect électrique de l'Amour aidera à poser les fondations de la « synthèse de tous les hommes individuels » dont a parlé Browning, et à laquelle il est fait allusion dans le passage suivant de Psychologie Esotérique, vol 1 :

« Le septième rayon travaille en connection avec les phénomènes de l'électricité, au moyen de laquelle le système solaire est coordonné et vitalisé. Il y a un aspect des phénomènes électriques qui produit la cohésion, exactement comme il y a un aspect qui produit la lumière...Celui-ci sera libéré en grande quantité pendant l'âge du Verseau...L'un de ses premiers effets sera l'augmentation de la compréhension de la fraternité et de sa réelle base scientifique. »

(Psychologie Ésotérique, Vol. I, pp 373-374)

Le Pont Electrique concerne l'augmentation de la compréhension de la science de la fraternité et la relation entre la conscience et le phénomène électrique. Il est consacré à relier la science ésotérique et la science exotérique, et à souligner les découvertes scientifiques qui, plus tard, révéleront la nature électrique de la réalité, ainsi que leur relation avec la perspective de la Sagesse sans Âge. La compréhension de l'électricité est la clé pour intégrer la science en un tout unifié, et pour fournir une fondation magnétique dans laquelle le Plan Divin pourra approfondir ses racines ; ainsi, l'enseignement ésotérique futur pourra s'épanouir sans risque.

Nous invitons tous ceux qui s'intéressent à la science et à la philosophie, à suivre le constant développement sur Le Pont Electrique site, et à nous rejoindre dans la réflexion de groupe et le rêve occulte sur l'interconnection électrique de toute la vie. La forme pensée vivante ainsi construite peut aider à stimuler l'éveil scientifique, et une révélation, qui s'est fait longtemps attendre, sur la relation de l'humanité avec le tout universel. « L'établissement de la fraternité comme un fait défini dans la nature » pourra alors suivre, comme un corollaire naturel.

Methode

Le Pont Électrique est un puissant symbole pour servir dans le champ de la science et de la philosophie. En tant qu’activité de service de l’École Arcane, le but du Pont électrique est d’aider à franchir le hiatus entre la science ésotérique et la science exotérique en utilisant le langage de l’électricité. C’est la nature synthétique de l’électricité qui fournira les fondements de la nouvelle science de l’Interconnexion propre à l’ère du Verseau, rendant l’occultisme capable de se relier à la science de l’esprit fini et de démystifier la nature divine de la réalité.

La visualisation qui suit est suggérée en rapport avec l’étude du Pont Électrique. Elle n’a pas besoin d’être une activité séparée mais plutôt une méthode de lecture spirituelle qui peut transformer une étude traditionnelle en un service puissant :

  1. Visualiser une ligne d’énergie de lumière prolongeant celles qui sont créées par d’autres collaborateurs, pénétrant à l’intérieur de la science des initiés et ancrée dans la science de l’humanité.
  2. Mobiliser par l’imagination créatrice, à la source occulte d’ancrage, des parcelles du dispositif pour les projeter en tant que points de tension mentale dans le pont lumineux afin de renforcer le lien entre les deux mondes de pensée.
  3. Visualiser l’énergie des mystères se propageant du haut du pont, évoquant une pensée nouvelle dans les cercles scientifiques, à propos de la nature électrique de la réalité.

Finalement, le Pont Électrique est un symbole de l’antahkarana, indiquant la nature électrique du sentier comme le Tibétain le décrit dans le texte ci-dessous. La clé du travail plus avancé correspondant au service entrepris y sera trouvée.

  Un triangle apparaît sur le plan mental, résultant de l'activité manasique, et le feu de ce triangle commence à circuler lentement entre l'atome permanent manasique et un point situé au centre du lotus égoïque, rejoignant ensuite l'unité mentale qui est apparue sur le quatrième sous-plan, sous l'effet de l'instinct inné se rapprochant du mental. Ce triangle de feu, formé de pure force manasique électrique, devient de plus en plus brillant jusqu'à ce qu'il suscite une vibration de réponse, à la fois du triangle inférieur et du supérieur. Ce triangle est le noyau de l’antahkarana. Le rôle de l'humain très évolué est de réduire ce triangle à une unité et au moyen d'une haute aspiration (qui n'est autre que le désir transmué affectant la matière mentale), d'en faire le «sentier», reproduisant ainsi sous une forme synthétique plus élevée le «sentier» précédemment emprunté par l'Esprit qui descendait prendre possession de son véhicule, le corps causal, et de là pénétrait jusqu'au personnel inférieur. (Traité sur le Feu Cosmique p.709)

Haut de page | Contenu