Lucis Trust / Activités de Se... / Bonne Volonté M... / Bulletin / Derniers numéros / 2006 #1 - Structures de Sens  

2006 #1 - Structures de Sens

STRUCTURES DE SENS

Le monde est inondé d’informations, qui s’écoulent via une multitude de canaux : télévision, Internet, la presse, les téléphones mobiles, etc.. Tenter de se maintenir la tête au-dessus de ce raz-de-marée devient de plus en plus difficile, et le phénomène de surcharge d’informations – avoir beaucoup trop d’informations pour être capable de prendre des décisions claires- est maintenant bien connu. Quel effet cela peut-il avoir sur la conscience de l’humanité en évolution ? Qu’est-ce que cela nous fait ?

Une partie de cette surabondance d’informations est due au succès de l’évolution de la conscience, car plus de gens ont l’esprit suffisamment concentré et individualisé pour être capables d’exprimer une opinion qui ne soit pas juste la répétition de la “ sagesse reçue ”, mais exprime une pensée vraiment originale. Non seulement cela , mais avec l’arrivée d’internet , la capacité de publier et de faire connaître ces opinions s’est répandue largement- un des exemples les plus dramatiques est la croissance des “ blogs ”, des sites web facilement actualisés qui peuvent agir comme une vaste planche savonneuse. A une époque où les media sont en grande partie contrôlées par les grosses affaires, ces blogs créent un large espace d’audience pour l’opinion publique. Mais, avec autant de voix qui s’ajoutent à chaque débat, l’effet est une sorte de cacophonie mondiale qui peut rendre parfois la perception de la vérité non moins, mais plus difficile. Aussi, il devient toujours plus important de filtrer intelligemment l’information , et de déterminer juste pour vous-même comment et quand vous recevez l’information, et en provenance de qui. Comme le groupe Adbusters le met sur son site web à l’adresse adbusters.org/metas/psycho/mediacarta/, “nos esprits sont devenus une décharge virtuelle de polluants – annonces manipulatrices, nouvelles déformées, violence tue, effet et matraquage publicitaire ”, et il existe un besoin de mettre en valeur notre “ environnement mental ”.

Que recevons-nous justement quand nous recevons de l’information ? Exprimé en termes plutôt abstraits, nous recevons des combinaisons significatives d’énergie . Le point –clé est qu’elles sont significatives- elles produisent un changement dans nos esprits et nos émotions, soit en faveur de l’acceptation, soit en faveur du rejet. Maintenant, rappelez-vous la dernière fois où vous étiez assis dans les transports publics sur le chemin de la maison. Votre regard se promène sur les surfaces autour de vous – un t-shirt imprimé avec le logo d’une compagnie, le plancher fade du véhicule, le coin de la revue de quelqu’un avec la moitié du gros titre visible, une publicité, les couleurs variés des vêtements. Un passager assis à côté est en train d’écouter une musique assez fort pour que vous puissiez l’entendre, et un morceau de mélodie reconnaissable déclenche un souvenir. D’autres passagers à portée d’écoute discutent sur leurs mobiles avec des amis et des relations . Dans cette situation, et dans beaucoup d’autres de la vie moderne, des combinaisons de lumière et de sons s’imposent à vous d’eux-mêmes sans votre consentement, et souvent sans que vous en soyez pleinement conscient. C’est comme si vous étiez constamment en train de grignoter de l’information entre les repas, un régime qui ne fait de bien ni à la digestion ni à la santé. Ajoutez à ce tableau la réception de canaux d’information plus subtils, les sensitivités télépathiques naissantes qui signifient que vous pouvez involontairement ramasser des formes- pensées et -émotions de ceux qui sont autour de vous. Vraiment, il se peut que vous réussissiez à traiter encore tous ces morceaux d’information, lorsque vous prendrez finalement quelque repos – vous étant occupé de tous vos travaux ménagers et des crises auxquelles vous vous attendez à la fin de votre trajet. Mais le temps moyen passé à dormir a décru tandis que la masse d’information qui nous bombarde s’est étendue, faisant basculer l’équilibre réception/traitement dans une direction malsaine.

Il se peut que la réponse en partie soit la tentative délibérée de limiter notre consommation de média – par exemple- poursuivre des jeûnes périodiques de télévision ou d’internet. Ce droit à être “ non-informé ”, aux moments de notre choix, est important, si nous voulons atteindre un point de silence intérieur grâce à la prière et la méditation. C’est ce silence intérieur qui nous permet de recevoir des impressions subtiles de sources plus élevées de lumière et d’amour. Cependant trop de complaisance à ce niveau amènerait le risque de cous couper complètement de l’humanité : des visions spirituelles qui n’aident pas à créer des solutions aux problèmes planétaires sont un luxe que nous ne pouvons nous permettre. D’une façon ou d’une autre, le serviteur doit apprendre à se tenir en équilibre entre les deux royaumes, celui de l’information inférieure qui peut rendre l’esprit et les émotions confus, et celui de l’information supérieure qui clarifie et sauve ; car c’est seulement en agissant comme un pont entre les deux que la lumière supérieure peut dissiper les émotions , les illusions et les confusions du royaume inférieur. Et dans cette lumière clarifiante, beaucoup de sources d’information saines et dignes de confiance, elles-même inspirées du supérieur, peuvent se révéler. En clarifiant ainsi son propre esprit, le serviteur peut se relier à d’autres points de lumière , et agir comme un phare pour les autres, montrant le chemin hors des brumes d’ une information inappropriée et peu utile vers un monde où les flux d’information servent réellement les besoins humains.

LA BONNE VOLONTE libère le pouvoir de communiquer, qui est la marque de la vie de groupe.

Le But de l'Information

La société d’information est un facteur clé dans la conduite vers la synthèse; car l’esprit collectif de l’humanité peut être plus rapidement synthétisé comme agent invocateur du divin par les technologies de communication et d’information. Avant que cet objectif révolutionnaire puisse être réalisé, le mental de l’humanité doit être intégré et orienté de façon appropriée.

Le Soi Etendu

Durant l’Ere pré-industrielle, la question: qui était une personne, quelle était son identité, était plus ou moins compliquée. Car les gens voyageaient loin de leur communauté natale, ou traitaient en dehors des affaires commerciales ou financières ; les communautés elles-mêmes étaient d’une plus petite échelle...

Activités de Transition

Free Spirit est une organisation non-sectaire qui aide les enseignants à obtenir une plus grande compréhension de la spiritualité de telle sorte à contribuer à éveiller l’élan spirituel des jeunes.

Revue de Livre

Terreur transcendante de Ian Hackett (O Books 2004). Dans cet ouvrage profond, Ian Hackett explore les racines de neuf religions, Zoroastrisme, Judaïsme, Hindouisme, Taoïsme, Bouddhisme, Christianisme, Islamisme, Sikh et Bahaïsme et cherchent à extraire leurs valeurs communes.

PDF

Un fichier PDF du bulletin BVM (exige le logiciel Acrobat Reader, disponible gratuitement sur
www.adobe.com)