Lucis Trust / Activités de Se... / Bonne Volonté M... / Bulletin / Derniers numéros / 2007#2 - Les Problèmes de l’Humanité, des Solutions pour le Monde  

2007#2 - Les Problèmes de l’Humanité, des Solutions pour le Monde

En 1947, Alice Bailey publia Les Problèmes de l’Humanité. Cette étude mondiale identifie six domaines majeurs où l’humanité rencontre des difficultés particulières : la réhabilitation psychologique des nations, les enfants, les jeunes et l’éducation ; le capital, le travail et l’emploi ; les minorités raciales, les églises et l’unité internationale. Cette division sextuple n’entraîne pas des distinctions absolues – les six domainesde challenge sont profondément liés,s’attaquer à l’un influe aussi sur les autres. Par exemple, si nous attaquons le problème des minorités (raciales et culturelles), alors nous serons amenés à aborder le problème des enfants, des jeunes, et de l’éducation, puisqu’une minorité d’enfants affronte souvent des défis particuliersen intégrant un système d’éducation majoritaire : des défis en matière de langue, d’alimentation, de cultes, bref, de culture. Ainsi, si une minorité est bien intégrée dans une société majoritaire, ses enfants bénéficieront d’opportunités d’éducation ; et cette intégration profitera ensuite aux relations industrielles,à l’harmonie religieuse, à l’esprit général de la nation et à sa situation dans la communauté internationale. Donc, chacun des six domaines sera directement ou indirectement affecté.

Les problèmes enseignent cette leçon : quand un groupe détient quasiment un quelconque pouvoir monopolistique, alors d’autres groupes vont souvent souffrir. Pourquoi les gens doivent-ils avoir une telle soif de pouvoir sur les autres ? A cause d’une gorgone à trois têtes qui se cache dans la conscience humaine. Ces trois têtes sont celles de la séparation, de l’égoïsme et du matérialisme. Et là où on les trouve, elles conduisent les membres des groupes à leur séparation pour acquérir chacun seul égoïstement le pouvoir et la richesse, et pour s’absorber progressivement dans les plaisirs matériels. Mais, heureusement, il y a aussi ceux qui se sont complètement libérés de ces passions, et qui oeuvrent pour en dégager les autres, et pour réparer les situations injustes et destructives qu’elles provoquent. Habituellement, c’est le dernier aspect de leur travail, réparer et soigner, qui obtient le plus d’attention. Mais nous ne devons pas omettre l’effet sur les consciences qu’ils déclenchent par leur pression, et plus même par leur exemple éclairé.

Ils travaillent par groupes de toutes dimensions, allant des associations de quartiers jusqu’aux OGN internationales. Ce mouvement a reçu bien des noms. Les lecteurs familiers de l’œuvre d’Alice Bailey les reconnaîtront sous Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. L’un des noms les plus communs utilisés dans les média est la société civile. L’auteur et environnementaliste Paul Hawken croit que les média utilisent ce label uniquement pour les ONG les plus importantes et proéminentes et n’évalue pas à a sa véritable échelle ce mouvement mondial. Il préfère simplement s’en référer à lui comme le mouvement sans nom. On peut trouver son opinion sur l’évolution et le but de ce mouvement dans son dernier ouvrage, Troubles bénis, qui est résumé dans ce numéro.

Les principes fondamentaux des Problèmes de l’Humanité sont intemporels ; mais les sociétés humaines évoluent, aussi il est important de jeter un regard sur la manière dont s’exercent ces principes dans certaines situations actuelles. A cette fin, la Bonne Volonté Mondiale publie un cours d’enseignement sur les problèmes à venir en sept séries : une série d’introduction, et une pour chacun des problèmes. Le cours complet est régulièrement mis à jour : durant ces dernières années, les séries sur l’ unité internationale, et les enfants, les jeunes et l’éducation ont été actualisées, de même pour la réhabilitation psychologique des nations, et le capital, le travail et l’emploi. Des articles donnant un aperçu du contenu de ces deux parties sont inclus dans ce numéro. Réfléchir sur ces problèmes constitue un prélude important à la construction de formes-pensées/visions- solutions, œuvre dans laquelle s’est engagé le NGSM. Nous invitons toutes les personnes de bonne volonté à participer à ce travail très nécessaire, soit en commandant les fascicules d’études, en les téléchargeant de notre site web .1 , ou en engageant une discussion avec nos forums.2.

1.A www.worldgoodwill.org/problems_of_humanity

2.A www.lucistrust.org/en/forums

_______________________

La Bonne Volonté est …la clé du Plan mondial pour la création d’une vie harmonieuse

Nations comme expressions de l’âme d’un peuple

Un résumé des idées contenues dans le Cahier 2 d''Étude des Problèmes de l'Humanité: La Réhabilitation Psychologique des Nations

L’Economie avec l’Âme

Un résumé des idées contenues dans le Cahier 4 d''Étude des Problèmes de l'Humanité: Le Capital, le Travail et l’Emploi

Revue de livres

Une revue de Troubles bénis par Paul Hawken