Lucis Trust / Activités de Se... / Bonne Volonté M... / Bulletin / Derniers numéros / 2008 #2 - Le se... / La liberté spirituelle  

La liberté spirituelle

Le principe de la liberté est profondément ancré, et a été exprimé lors de grandes déclarations historiques tels que la Magna Carta, les déclarations des révolutions américaine et française, la Déclaration des Droits de l'Homme des Nations Unies et la Convention européenne des Droits de l'Homme. Comment, alors, le principe de la liberté se mesure-t-il dans une démocratie libérale ?

 
La liberté individuelle n'est pas absolue - elle ne peut être réellement exercé en tenant compte de l'égalité des droits des concitoyens. Dans un monde idéal, il devrait y avoir un équilibre des droits et des responsabilités par le sacrifice de l’égoïsme individuel afin de contribuer au "bien commun". Du point de vue moral, le bien commun, qui est le bien de l'ensemble, devrait s'appliquer non seulement aux citoyens d'une démocratie libérale, mais aussi à tous les peuples de la planète. Par conséquent, la liberté exercée par un citoyen dans une partie du monde ne devrait pas œuvrer contre la liberté de quelqu'un d'autre. Bien que cela puisse sembler idéaliste, ce n'est que lorsqu’une vision plus progressive est ressentie que de nouveaux modes de pensée plus éclairés émergent dans les esprits humains.

 
Aujourd'hui, on a le sentiment que tout est beaucoup plus étroitement lié que par le passé - d'où la métaphore du village planétaire. Toutefois, dans un monde de  marchés financiers, d’énergie et de commerce mondial, le citoyen peut-il être vraiment libre lorsqu’un désastre financier peut se produire  au gré d'un spéculateur ? Pourtant, la vraie démocratie n'est pas fondée sur le matérialisme ou la consommation, c'est plutôt une impulsion s’écoulant de l'esprit de l'humanité, qui libère  des valeurs plus élevées et l'énergie de bonne volonté dans la conscience humaine.

 
Néanmoins, les mondes spirituel et matériel doivent se réunir et s’interconnecter, car ils sont les deux facettes d'une même médaille. Ainsi, les valeurs et les principes spirituels  doivent être ancrés et mis en application dans la vie sous tous ses différents aspects. Après tout, les grands  mouvements humanitaires et en faveur du bien-être, et ces nombreuses personnes et organisations qui continuent à travailler pour atténuer les souffrances humaines, ont leurs origines dans des valeurs plus élevées et le sacrifice de leur propre intérêt. Maintenant, la crise de l'environnement fournit un nouvel élan en faveur d’un comportement plus altruiste et oblige l’humanité à imaginer des moyens de vivre plus en harmonie avec la planète. Les nombreux individus et  groupes dont les motifs sont fondés sur un esprit de coopération mutuelle et de responsabilité dans l'action sont le témoignage vivant des valeurs plus élevées qui sous-tendent la démocratie véritable. C’est simulant de considérer que, dans une période de grande réussite intellectuelle, la prochaine étape à franchir pour l'humanité est de devenir plus réceptive à ces valeurs plus élevées qui éclairent le monde matériel.

 
 L'un des piliers fondamentaux de la démocratie est la liberté de parole et d'expression, et nous assistons actuellement à une évolution tout à fait révolutionnaire, comme les citoyens de nombreux pays sont en mesure de publier leurs réflexions sur l'Internet sur tous les  sujets existants. Il existe d'innombrables blogs, ainsi qu'une montée rapide de sites de réseaux sociaux. Les gouvernements nationaux et locaux sont en train de s’ouvrir à l'idée de l'e-démocratie, et des discussions sont en cours sur le vote en ligne avec des citoyens capables de présenter une pétition au gouvernement par e-mail. Alors qu’Internet représente une évolution positive, les citoyens doivent prendre soin d'exercer la liberté de communication de façon responsable dans un esprit de tolérance mutuelle, sinon les conversations peuvent tomber  à un bas niveau. L'Internet, comme l'esprit humain, a ses aspects supérieurs et inférieurs - il peut être utilisé comme un outil de création d'une  démocratie plus vraie, mais il peut aussi être une arme de destruction au service de l’intérêt personnel  en favorisant des rumeurs et des insinuations nuisibles.

 
Toutes les personnes de bonne volonté qui démontrent un esprit d'inclusion et de tolérance contribuent à abattre les barrières et encourager une véritable démocratie. L'énergie de bonne volonté apporte la tolérance vis-à-vis des opinions des autres et crée une atmosphère mentale fondée sur la compassion et la compréhension. C'est une énergie qui conduira l'humanité vers des compromis plus sages si nécessaire et la coopération mutuelle pour le bien de l'ensemble.