Naviguer dans les chapitres de ce livre

LETTRE VII - L’EMPLOI DE LA COULEUR ET DU SON - ( partie 1)

LETTRE VII

L'EMPLOI DE LA COULEUR ET DU SON

 

1.         L'énumération des couleurs et quelques commentaires

2.         Les couleurs et la loi des correspondances

3.         Les effets des couleurs

4.         L'application des couleurs et leur futur emploi

 

LETTRE VII

L’EMPLOI DE LA COULEUR ET DU SON

 

27 août 1920.

Il n'y a pas de doute que ceux qui enfreignent la loi périssent par la loi, tandis que ceux qui l'observent en vivent. La véritable étude de l'occultisme est l'étude du pourquoi et du comment des phénomènes. C'est la découverte de la méthode par laquelle des résultats sont obtenus, et elle implique une analyse étroite des événements et des circonstances, en vue de découvrir les lois qui les gouvernent. J'ai été amené à faire aujourd'hui ces remarques préliminaires parce que j'ai vu clairement les questions qui influencent votre mental.

Ces questions sont très importantes, si vous persistez à porter toute votre attention à la recherche de la réponse exacte. Certaines lois déterminées régissent la vie du disciple et ce sont les mêmes lois qui contrôlent toute vie. La différence réside dans la perception partiale, de la part du disciple, du dessein de ces lois, de leur raison d'être, et de leur application consciente et judicieuse aux circonstances rencontrées dans la vie journalière. En se conformant à la loi, la vie personnelle est transmuée...

 

Prenons par exemple la Loi de Substance. Cette loi place le disciple dans la situation d'employer sagement la réserve universelle. C'est la manipulation de la matière, et son adaptation aux forces agissantes de l'offre et de la demande. ... La foi aveugle est juste pour le mystique. C'est un des moyens par lequel on peut entrer dans l'entrepôt Divin ; mais comprendre la méthode par laquelle cet "entrepôt" est rempli et se rendre compte des moyens par lesquels le généreux approvisionnement du Père de Tous est amené en contact avec le besoin de ses enfants, est encore mieux.

Je peux donner ici une de ces maximes concernant l'offre [205] et la demande. C'est seulement lorsqu'un emploi habile est fait de l'approvisionnement, pour les besoins du travailleur et du travail (Je choisis chacun de ces mots délibérément) que cet approvisionnement continue à être déversé. Le secret est : employer, demander, prendre. C'est seulement lorsque la porte est ouverte par la loi de la demande qu'une autre porte plus haute permettant l'approvisionnement est alors également ouverte. La loi de gravitation tient renfermé le secret. Considérez ceci.

Quelques observations sur la couleur

Nous devons maintenant travailler, car le sujet à considérer ce soir est d'un intérêt profond et compliqué. Cette septième lettre se rapporte à l'emploi de la couleur et du son dans la méditation.

Comme vous le savez, nous nous sommes beaucoup occupés du sujet du son dans nos précédentes lettres, à la fois en étudiant l'emploi du Mot Sacré, et dans l'étude des formes et des mantras. C'est un truisme de dire que le son est la couleur, et que la couleur est le son ; il en est cependant ainsi et le sujet que je cherche réellement à porter à votre attention n'est pas tant le son en tant que son, mais les effets de couleur du son. Je cherche spécialement dans cette lettre à accentuer l'aspect de la couleur, vous demandant de vous rappeler toujours que tous les sons s'expriment dans la couleur.

 

Quand le Logos fit résonner le grand Mot cosmique pour ce système solaire, trois courants majeurs de couleur jaillirent, pénétrant presque en même temps dans quatre autres, nous donnant ainsi les sept courants de couleur par lesquels la manifestation devint possible. Ces couleurs sont :

1.      Bleu.

2.      Indigo.

3.      Vert.

4.      Jaune.

5.      Orangé.

6.      Rouge.

7.      Violet.

[206]

Ce n'est pas inconsciemment que j'ai placé les couleurs dans cet ordre, mais la signification exacte vous est laissée à découvrir.

Je désire accentuer une seconde pensée. Ces sept courants de couleur furent le résultat de la méditation logoïque. Le Logos médita et formula mentalement, forma un monde idéal, et le construisit dans la matière de la pensée. Alors, notre univers objectif jaillit en existence, resplendissant des sept couleurs, avec le bleu profond ou indigo comme teinte synthétique. C'est pourquoi certaines choses peuvent être formulées à propos de la couleur :

1.      Elle est en rapport avec la méditation objective, c'est pourquoi elle est en rapport avec la forme.

2.      Elle est le résultat du son émis comme point culminant de la méditation.

3.      Dans ces sept couleurs et leur sage compréhension réside la faculté de l'homme de faire comme le Logos et de construire.

4.      Les couleurs ont certains effets sur les différents véhicules et sur les plans sur lesquels ces véhicules fonctionnent. Quand l'occultiste connaît la couleur appropriée à un plan et la couleur qui est donc la teinte de base pour ce plan, il a saisi le secret fondamental du développement microcosmique et peut construire son corps de manifestation par l'intermédiaire des mêmes lois que ce Logos employa en bâtissant Son système solaire objectif. Ceci est le secret que la méditation du rayon livrera finalement au sage étudiant. Dans ces quatre points réside le fondement de tout ce qui suit.

 

Je cherche ici à vous tranquilliser sur la question de savoir si les couleurs énumérées par moi sont en contradiction avec celles énumérées par H.P.B. Vous ne trouverez pas qu'elles le sont, mais tous les deux nous utilisons les voiles, et tous les [207] deux nous employons les mêmes voiles que ceux qui ont des yeux peuvent voir. Un voile n'en est plus un quand il a été reconnu ; je ne propose pas la clé, mais je peux cependant donner une ou deux suggestions.

Les couleurs complémentaires peuvent être indiquées dans les livres occultes par différents termes. Le rouge peut être appelé vert et l'orangé peut être appelé bleu. La clé de la juste appréciation du terme employé se trouve dans la question de savoir quel point l'unité en question a atteint. En parlant de l'Égo, un terme peut être employé ; un autre terme peut l'être en parlant de la Personnalité ; tandis que la Monade ou sphère aurique supérieure peut être décrite synthétiquement ou en termes de rayon monadique.

Les couleurs du mental supérieur ou inférieur sont parfois indiquées en termes du plan et non en termes du rayon impliqué.

Le bleu et l'indigo étant cosmiquement unis et non simplement analogues peuvent être employés réciproquement dans le dessein de voiler. Laissez-moi expliquer :

Les Seigneurs de la Flamme, dans leur travail en relation avec cette planète, peuvent être indiqués en termes de quatre couleurs :

a.      Indigo, quand Ils sont dans la ligne du Bodhisattva en relation avec le Rayon d'Amour-Sagesse. Le Seigneur du Monde est un reflet direct du second Aspect.

b.      Bleu, à cause de son alliance avec l'indigo et de sa relation avec l'œuf aurique ; tout comme le Logos Solaire est indiqué le « Logos Bleu » (littéralement indigo), de même la couleur de l'homme rendu parfait et de l'enveloppe aurique à travers laquelle il se manifeste seront de prédominance bleue.

c.      Orangé, qui est la complémentaire du bleu et en connexion directe avec l'homme en tant qu'intelligence. Il est le gardien du cinquième principe de manas dans [208] sa relation avec l'ensemble de la personnalité.

d.      Jaune, étant le complément de l'indigo ainsi que la couleur de Bouddhi, et sur la ligne directe du second Aspect.

Je donne l'explication ci-dessus pour vous démontrer la grande complexité entraînée par l'emploi des voiles, et pour vous montrer également que pour ceux qui ont l'œil qui voit parfaitement, même le choix de ces voiles n'est pas arbitraire, mais assujetti à la règle et à la loi.

Vous voyez donc pourquoi il est si souvent affirmé que manas inférieur n'aide pas en traitant des sujets ésotériques. C'est pourquoi seulement celui qui possède la vision supérieure en développement peut espérer atteindre quelque juste discrimination. Exactement comme le vert de l'activité de la Nature forme la base de l'aspect amour, ou la vibration de l'indigo de ce système d'amour, de même sera-t-il trouvé sur le plan mental. Il ne peut pas en être dit davantage, mais en cela réside un aliment pour la pensée. L'orangé maintient aussi le secret pour les Fils du Mental, et en étudiant la flamme (qui même exotériquement voile toutes les couleurs) vient l'illumination.

Comment diviserons-nous pour le mieux notre vaste sujet en étudiant cette question de couleur et de son dans la méditation ? Considérons-la sous les titres suivants :

1.      L'énumération des couleurs et certains commentaires à ce propos.

2.      Les couleurs et la Loi des Correspondances.

3.      Les effets des couleurs :

a.      Sur les corps de l'étudiant.

b.      Sur les groupes et sur le travail de groupe.

c.      Sur l'environnement.

4.      L'application de la couleur :

a.      Dans la méditation. [209]

b.      Pour la guérison dans la méditation.

c.      Dans le travail constructif.

5.      Le futur emploi de la couleur.

Avec ces cinq titres nous devrons être capables de résumer tout ce qui doit être dit maintenant. Une petite partie de ce que je peux énoncer sera probablement fondamentalement nouvelle, car je ne donne rien de ce qui ne peut être trouvé dans le livre de base d'H.P.B. Mais dans une présentation plus nouvelle et dans la réunion du matériel sous un seul titre, la lumière peut être apportée, et ultérieurement un sage ajustement du savoir. Nous reprendrons plus tard ces cinq divisions. Ce soir j'ajouterai seulement quelques traits supplémentaires à ceux déjà donnés.

Les couleurs, telles qu'elles sont manifestées sur le plan physique, se révèlent comme les plus grossières et les plus crues. Même la plus exquise des nuances, vue par l'œil physique, est dure et rude comparée à celle du plan émotionnel, et quand la matière plus affinée des autres plans est contactée, la beauté, la douceur, et la délicieuse qualité des nuances diverses croissent avec chaque transition. Quand l'ultime et synthétique couleur est atteinte, la beauté surpasse toute conception.

Les couleurs, telles que nous avons maintenant à les considérer dans l'évolution, sont les couleurs de lumière. Certaines couleurs qui sont restées du précédent système solaire ont été saisies comme mode d'expression par cette chose mystérieuse que nous appelons le « mal cosmique » ; c'est par ignorance que nous l'appelons ainsi. Ce sont des couleurs involutionnaires et des intermédiaires pour la force de la Fraternité Noire.

L'aspirant au Sentier de Lumière n'a rien à faire avec elles. Ce sont des nuances telles que le brun, le gris, le pourpre repoussant, et les verts lugubres qui sont contactés dans les lieux ténébreux de la terre, sur le plan émotionnel, et sur le niveau inférieur du plan mental. Elles sont des négations. Leur tonalité est plus basse que la note de la Nature. Elles sont le fruit de la nuit, ésotériquement compris. Elles sont la base du mirage, du désespoir et de la corruption, et doivent être neutralisées par l'élève des Grands Êtres en accédant aux couleurs [210] en relation avec la lumière.

6.      Comme déjà dit, la synthèse de toutes les couleurs est le rayon synthétique de l'indigo. Il est à la base de tout et inclut tout. Mais dans les trois mondes de l'évolution humaine, la flamme de l'orangé illumine tout. Cet orangé émanant du cinquième plan est à la base du cinquième principe, et constitue l'effet produit par la résonance ésotérique des mots occultes "Notre Dieu est un Feu consumant". Ces mots s'appliquent au principe manasique, ce feu de l'intelligence ou de la raison, communiqué par les Seigneurs de la Flamme, et qui stimule et dirige la vie de la personnalité active. C'est cette lumière de la raison qui guide un homme à travers la Salle de l'Enseignement dans la Salle de la Sagesse.

Dans cette dernière salle ses limitations sont découvertes, et cette structure que le savoir a édifiée (le corps Causal ou le Temple de Salomon) est elle-même détruite par le feu consumant. Ce feu consume la somptueuse prison que l'homme a érigée à travers bien des incarnations et libère la lumière intérieure divine. Alors les deux feux fusionnent, s'élèvent vers le haut et se perdent dans la lumière de la Triade.

Certaines couleurs relèvent plus exclusivement de la Hiérarchie humaine, d'autres des dévas. Dans leur ultime mélange et fusion se produit la perfection finale...

 

29 août 1920.

1. L'énumération des Couleurs

Nous devons, ce soir, continuer notre étude sur la couleur et nous occuper de notre premier point.

 En faisant ceci, je donnerai certains commentaires et exposerai certaines données, vous imprégnant cependant à nouveau du fait que j'emploie les termes exotériques, et que le débat [211] n'existe que pour des buts suggestifs. L'emploi même du mot « Couleur » révèle l'intention, car ainsi que vous le savez, la définition du mot exprime l'idée de cacher. La Couleur est donc « ce qui cache ou voile ». C'est simplement l'intermédiaire objectif par le moyen duquel la force intérieure se transmet ; c'est la réflexion sur la matière du genre d'influence qui émane du Logos, et qui a pénétré dans la partie la plus dense de Son Système Solaire. Nous l'identifions comme la couleur. L'adepte la connaît comme la force différenciée et l'initié des degrés élevés comme la lumière ultime, finale, indifférenciée et indivisée.

Nous avons énuméré hier les couleurs dans un certain ordre. Je cherche à nouveau à les énumérer ainsi, vous rappelant seulement maintenant que l'unique Rayon duquel tous les autres ne sont que les sous-rayons peut être regardé comme un cercle de lumière septuple. L'étudiant est trop enclin à se représenter sept bandes s'abaissant à travers les cinq plans inférieurs jusqu'à ce qu'elles contactent le plan terrestre et soient absorbées dans la matière dense. En fait, ce n'est pas ainsi. Les sept couleurs peuvent être considérées comme une bande de sept couleurs, tournoyant, se déplaçant continuellement et s'avançant pour retourner vers leur source d'origine... Ces sept bandes de couleurs émanent du Rayon synthétique. Le sous-rayon indigo du Rayon indigo constitue la voie de moindre résistance venant du cœur de la matière la plus dense retournant de nouveau à la source. Les bandes de couleurs forment un anneau mis en circulation qui, se mouvant à différents taux de vibrations, passe à travers tous les plans, tournoyant en cercles vers le bas et remontant de nouveau. Ce que je cherche à mettre en évidence spécialement ici est que ces sept bandes ne se meuvent pas toutes au même taux, et en cela se cache la clé de la complexité de la matière. Certaines se meuvent à un taux de vibration plus rapide que certaines autres. Comme elles entraînent avec elles leurs monades correspondantes, [212] vous trouvez ici la réponse à la question pourquoi certains égos semblent faire des progrès plus rapides que certains autres.

Ces cercles colorés ne suivent pas une course rectiligne et sans obstacles, mais s'entremêlent de la plus curieuse manière, se fusionnant l'un avec l'autre, s'absorbant l'un et l'autre dans des cycles établis, et se réunissant en groupes de trois ou cinq, se mouvant toujours plus loin. Ceci constitue la base réelle du modèle du losange sur le dos du serpent de la sagesse. Trois principales lignes de couleur devraient être dépeintes comme composant le travail en losanges sur la peau du serpent, avec les quatre autres couleurs entrelacées. Un jour, un étudiant de la couleur et de la Divine Sagesse devrait compiler un grand  diagramme des sept plans, et superposer sur ces plans un serpent de la sagesse de sept couleurs. Si le dessin est fait correctement, certains modèles géométriques intéressants seront découverts quand les cercles passeront à travers les plans, et une certaine impression ou idée de la complexité de la matière des sept rayons sera transmise à notre vue... Certaines brèves affirmations semblent avoir ici leur place :

Le véritable indigo est le bleu de la voûte des cieux par une nuit sans lune. Il représente la culmination et l'acquisition par tous de la synthèse, la nuit solaire surviendra. Par suite de cela, la couleur correspond à ce que le ciel nocturne proclame. L'indigo absorbe.

Le vert est la base de l'activité de la Nature. Ce fut la couleur synthétique pour le premier système, et elle constitue la base pour le présent système manifesté. La note de la nature est le vert, et chaque fois qu'un homme examine de nouveau le manteau duquel la terre est revêtue, il contacte un peu de la force qui atteignit sa consommation dans le premier système. Le vert stimule et guérit.

Je cherche ici à attirer votre attention sur le fait qu'il n'est pas encore permis de répandre la signification ésotérique [213] de ces couleurs, ni de donner une information exacte relative à leur ordre et à leur application. Les dangers sont trop grands, car dans la juste compréhension des lois de la couleur et dans la connaissance (par exemple) de la couleur que représente un rayon particulier, réside le pouvoir que l'adepte manie.

Des commentaires sur les couleurs.

Certaines couleurs sont connues et il peut être bon de les énumérer ici. Le rayon synthétique est l'indigo, ou un bleu profond. C'est le Rayon d'Amour- Sagesse, le grand rayon fondamental de ce présent système solaire et c'est un des rayons cosmiques. Ce rayon cosmique se divise, pour les buts de la manifestation, en sept sous-rayons, comme suit :

1.      Indigo ………………………… et une couleur non révélée.

2.      Indigo-indigo ... Le second sous-rayon d'Amour et Sagesse. Il trouve sa grande expression sur le second plan monadique, et sa manifestation majeure dans les monades de l'amour.

3.      Indigo-vert ……… Le troisième sous-rayon, le troisième Rayon majeur d'Activité ou Adaptabilité. C'est le rayon de base du second système. C'est le grand rayon pour l'évolution des dévas.

4.      Indigo-jaune ……..              Le Rayon d'Harmonie.

5.      Indigo-orangé …..              Le Rayon de la Connaissance Concrète.

6.      Indigo et une couleur non révélée …. Le Rayon de la Dévotion.

7.      Indigo-violet ……. Le Rayon de l'Ordre Cérémoniel.

Vous noterez que je ne nomme pas les deux couleurs, [214] indigo- rouge et indigo-bleu, et ne les assigne pas à certains rayons ou plans. Ce n’est pas qu’il n’est pas possible de le faire, mais c'est la retenue de cette information qui créer le puzzle. Vous devez toujours vous rappeler certaines choses en traitant de ces couleurs :

J'ai donné leurs noms exotérique et leur application, et j'en ai donné seulement deux correspondants avec leur application ésotérique, indigo et vert. Le Rayon synthétique et le Rayon d'Activité sont, à ce stade, les deux seuls qui peuvent être absolument certifiés. L'un est le but de l'effort, et l'autre est la couleur fondamentale de la Nature.

Les cinq autres couleurs avec lesquelles notre quintuple évolution est consacrée changent, s'entremêlent, se fondent et ne sont pas ésotériquement comprises dans le même sens que vous pouvez le supposer ; par l'emploi des mots : rouge, jaune, orangé, bleu et violet, ésotériquement, elles ressemblent à peine à leurs noms, et les noms eux-mêmes sont intentionnellement voilés et déformés.

Chacune de ces trois couleurs et les deux autres sont seulement comprises jusqu'ici à travers quatre de leurs sous-rayons mineurs. C'est la quatrième ronde, et seuls quatre sous-rayons de ces couleurs ont jusqu'alors été aperçus. En rappelant ces trois points, l'accent ne sera pas indûment appuyé sur l'information apparente, et l'étudiant réservera sagement son opinion.

Le jaune est une autre de ces couleurs qui nous sont parvenues du premier système. Le mélange du bleu et du jaune dans ce système-là eut beaucoup affaire avec la production de l'activité. Le jaune harmonise, il caractérise la perfection et la réalisation. Observez combien à l'automne, quand la Nature a poursuivi sa course et que le cycle est complété, le jaune de l'automne est répandu sur le paysage. Observez aussi que lorsque le soleil se déverse librement, le jaune de la moisson est aussi observé. Il en est ainsi dans la vie de l'esprit. Quand le quatrième plan d'harmonie ou de bouddhi est atteint, alors [215] arrive l'achèvement ou le but désiré. Quand le travail de la personnalité est accompli et quand le soleil du microcosme, l'Égo, se répand librement dans la vie personnelle, alors arrive la réalisation et la moisson. La réconciliation ou l'harmonisation a été faite et le but a été atteint. Du mélange du bleu et du jaune résulte le vert, et le bleu synthétique ou indigo (l'aspect Amour-Sagesse) domine, quand le plan d'harmonie est atteint. Ceci mène alors au troisième plan de l'atma sur lequel le vert de l'activité prédomine.

 

31 août 1920.

 

En continuant notre étude de la couleur et de la méditation, je signalerai pour votre encouragement que ce qui vous échoit est la réception et la publication de ces lettres ainsi que des données communiquées, tandis que la responsabilité de ces données m'incombe. Même si vous ne les comprenez pas, et s'il vous semble que certaines apparaissent contradictoires, je vous suggère de considérer que la moitié du mystère est cachée dans l'interprétation ésotérique, et que l'autre moitié est dissimulée par le fait que toute interprétation dépend du point de vue de l'interprète, et du plan sur lequel sa conscience fonctionne. La valeur de ce que je communique maintenant réside en ceci : que l'étude de la couleur (qui est une forme de l'étude de la vibration) apporte la capacité de comprendre la vibration personnelle, d'accorder cette vibration avec celle de l'égo, et de la synchroniser plus tard avec celle du Maître. Une des principales méthodes pour effectuer cette synchronisation est la méditation. Quand l'intelligence saisit les faits scientifiques concernant ce sujet, ils sont alors utilisés pour la progression de la vibration, et le sage développement des couleurs est une nécessité. [216]

Dans ma dernière lettre, nous avons traité des quatre couleurs : bleu, indigo, vert, jaune, et ce premier groupe contient beaucoup d'intérêt. Nous nous occuperons maintenant d'un groupe différent de couleurs, celui qui classe naturellement ensemble, l'orangé, le rouge et le violet.

Orangé. Cette couleur est pour notre dessein la couleur du plan mental, la couleur qui caractérise le feu ; c'est le symbole de la flamme, et assez curieusement la couleur qui abrège la séparation. Mais je vous fais remarquer que l'orangé occulte n'est pas exactement la couleur que vous comprenez par ce terme. L'orangé exotérique est un mélange de jaune et de rouge ; l'orangé ésotérique est un jaune plus pur et le rouge est à peine perçu. Cet orangé apparaît en tant que vibration établie par un rayon cosmique, car vous devez vous rappeler que ce cinquième rayon (exactement comme le cinquième plan et le cinquième principe) est étroitement relié au rayon cosmique de l'intelligence, ou à cet aspect de l'activité qui trouva sa grande expression dans le premier système solaire. Le rayon synthétique de cette époque était le rayon vert, et il trouvait une de ses plus étroites alliances dans le rayon de l'orangé, ou mental, ou intelligence se démontrant à travers la forme. Vous en trouvez une correspondance pour ce système solaire dans le Rayon synthétique d'Amour- Sagesse et son étroite relation avec le quatrième Rayon d'Harmonie. Ceci est démontré dans le triangle formé par leur interaction de la façon suivante :

[217] 

PREMIER SYSTEME SOLAIRE

Rayon Vert

Troisième Aspect

Activité ou Intelligence

 

Troisième sous-rayon                               Cinquième sous-rayon

Activité                                                       Manas, intelligence

Vert-vert                                                     Vert-orangé

 

 

SECOND SYSTEME SOLAIRE

 

Rayon Indigo

Second Aspect

Amour et Sagesse

 

Second sous-rayon                                   Quatrième sous-rayon

Amour et Sagesse                                     Harmonie

Indigo-indigo                                             Indigo-jaune

 

[218]

Dans le système d'activité, vous avez le troisième aspect de l'intelligence universelle ou activité, se manifestant par l'orangé du sous-rayon concret... l'adaptabilité à travers la forme, la forme qui exprime parfaitement cette activité latente. Également dans le second système d'amour, vous avez l'aspect amour se manifestant par le jaune du rayon d'harmonie ou de beauté ; l'amour, s'exprimant parfaitement à travers l'unité, l'harmonie ou la beauté. Notez ici le fait que j'emploie de nouveau des termes dont l'exactitude dépend de leur interprétation exotérique ou ésotérique.

C'est pourquoi, revenant à ce que j'ai déjà dit, cet orangé apparaît comme une vibration établie par le rayon cosmique précédent, et dans le précédent système solaire. La force de l'orangé (qui est la compréhension scientifique par l'intelligence) arrive pour parfaire le lien entre l'esprit et la forme, entre la vie et les véhicules par lesquels elle cherche à se manifester.

Nous pouvons répartir les importantes couleurs de base entre les termes variés que nous employons pour exprimer la totalité de l'univers manifesté.

 

1. L'Aspect Vie

2. L'Aspect Forme

3. L'Aspect Intelligence

Esprit

Matière

Intelligence

Conscience

Véhicule

Vitalité

Soi

Non soi

Relation entre eux

 

Rayon

 

Rayon

2. Amour et Sagesse

 

1. Pouvoir ou Volonté

4. Harmonie

 

7. Loi Cérémonielle

6. Dévotion

 

5. Connaissance Concrète

 

Rayon

 

 

3. Activité ou Adaptabilité

 

 

5. Connaissance Concrète

 

 

[219]

Ceci n'est qu'une des voies dans lesquelles les rayons peuvent être répartis et considérés comme des influences ayant un effet direct sur la vie évoluante ou sur la forme dans laquelle elle évolue par l'intermédiaire de ce troisième facteur, l'intelligence. Ces trois divisions constituent les trois points d'un triangle cosmique :

 

 

 

 

 

 

et le courant des rayons s'exerçant au sein du macrocosme entre les trois, a sa correspondance microcosmique dans le feu de kundalini (éveillé par la méditation), fonctionnant dans une forme géométrique précise entre les trois centres majeurs :

 

 

 

 

Les sept rayons réagissent entre la vie, la forme et l'intelligence intérieure, et constituent eux-mêmes dans leur essence ces trois. Ils sont la vie, ils sont la forme, ils sont l'intelligence, et leur totalité représente l'univers manifesté. À différents moments ils agissent tous les sept sur les différents aspects. [220]

La plus importante interaction existe entre :

a.      Le Rayon Amour-Sagesse et le Rayon Harmonie, comme celle-ci existe entre le plan monadique et le plan bouddhique.

b.      Le Rayon du Pouvoir et de la Loi Cérémonielle, exactement comme entre le premier et le septième plan.

c.      Le Rayon d'Activité ou d'Adaptabilité et celui de la Connaissance Concrète ou Science, exactement comme entre le troisième plan d'atma et le cinquième plan de manas ou intelligence. Le vert et l'orangé furent alliés dans le premier système solaire, et continuent ici leur union. J'ai ouvert, pour tous les vrais étudiants, de vastes domaines de pensée.

Dans la relation entre l'indigo, le bleu et le jaune se cache un secret.

Dans la relation entre le bleu, le rouge et le violet réside encore un autre mystère.

L'étudiant qui, en employant son intuition comprend ces trois mystères, a trouvé la clé du plus grand cycle et détient celle du développement évolutionnaire. Souvenez-vous donc, en étudiant le microcosme, que la même relation sera trouvée et que s'ouvrira le portail vers le « royaume du Dieu intérieur ».

Le rouge. Il est pour les desseins apparents, une des couleurs les plus difficiles à considérer. Elle se classe comme indésirable. Pourquoi? Parce qu'elle a été considérée comme la couleur de karma ou du désir mal intentionné, et on se souvient toujours des rouges sombres dans le corps émotionnel de l'homme non évolué. Dans un certain temps, dans le lointain, cependant, le rouge deviendra la base d'un système solaire, et dans la parfaite fusion du rouge, du vert et du bleu se produiront finalement l'achèvement du travail du Logos [221] et la consommation de la pure lumière blanche.

Le système d'activité était vert.

Le système d'amour est bleu.

Le système du pouvoir sera rouge.

Comme vous le savez, le résultat de la fusion du rouge, du bleu et du vert est le blanc, et le Logos aura alors ésotériquement « lavé Ses robes et rendues blanches dans le sang » exactement comme le microcosme, dans un moindre sens, agit dans le processus d'évolution.

Le violet. D'une manière curieuse, le Rayon violet de la Loi Cérémonielle et de l'Ordre est un rayon synthétique quand il est manifesté dans les trois mondes. Juste comme le rayon synthétique d'Amour-Sagesse est la synthèse de toutes les forces de Vie, de même dans les trois mondes, le septième rayon synthétise tout ce qui se rapporte à la forme. Sur le premier plan, la vie dans son aspect synthétique le plus pur, le plus élevé et non différencié. Sur le septième plan, la forme dans son aspect le plus dense, le plus grossier et le plus différencié. L'un est condensé dans le Rayon synthétique d'Amour, tandis que l'autre est réalisé par le septième Rayon. Une synthèse apparaît également dans le fait que par l'intermédiaire du violet, le règne des dévas et le règne humain peuvent trouver un point de contact. Esotériquement le violet est blanc. Dans la fusion de ces deux règnes, les sept Hommes Célestes atteignent l'état complet de perfection, et sont ésotériquement considérés comme étant blancs, le synonyme de la perfection.

Un autre point de synthèse est le fait que par la prédominance de ce septième rayon se produit un point de fusion entre les corps physique dense et éthérique. Ceci est de la plus haute importance dans le macrocosme, ainsi que pour l'étudiant de la méditation. Il est nécessaire d'effectuer cette fusion et alignement, avant que la transmission de l'enseignement au cerveau physique dense puisse, d'une façon ou d'une autre, être [222] considérée comme juste. Cela se rapporte étroitement à l'alignement des centres.

Dans les observations ci-dessus, j'ai seulement cherché à indiquer des lignes de pensées, qui si elles sont étroitement suivies, peuvent conduire à de surprenants résultats. Par l'étude des couleurs et des plans, par l'étude de la couleur, de ses effets et de sa relation du côté de la vie, et par l'étude du côté de la forme du mental, des apports de valeur parviendront à l'étudiant de la méditation à condition qu'il fasse trois choses :

1.      Qu'il cherche à découvrir les couleurs ésotériques et leur juste application aux plans et aux centres, aux corps par lesquels elles se manifestent, et aux corps par lesquels le Logos se manifeste (les sept planètes sacrées) ; aux rondes et aux races, et aux cycles de sa propre vie individuelle. Quand il peut accomplir ceci, il tient dans ses mains la clé de toute connaissance.

2.      Qu'il s'efforce de faire l'application pratique de toute vérité indiquée dans sa vie personnelle de service dans les trois mondes, et qu'il essaie, dans ses méthodes de travail, de se conformer aux méthodes démontrées par le Logos à travers les sept rayons ou influences. Je veux dire que par la méditation il soumette sa vie, systématiquement et dans les cycles occultes prescrits, à ces sept grandes influences produisant ainsi une beauté ordonnée dans la manifestation de l'Égo.

3.      Qu'il se souvienne toujours que la perfection telle que nous la connaissons est seulement partielle et non réelle, et que cette perfection elle-même, telle qu'elle est saisie par l'intelligence de l'homme, n'est qu'une illusion. C'est seulement la prochaine manifestation logoïque qui révélera l'ultime gloire en vue. Tant qu'il existera la couleur différenciée, il existera l'imperfection.

Il ne faut pas oublier que la couleur, telle que nous la connaissons, est perçue par l'homme utilisant un corps de la cinquième race-racine, dans la quatrième ronde, sur la quatrième chaîne, par une vibration contactant l'œil humain. [223] Quelle sera alors la couleur perçue par un homme de la septième ronde, dans un corps de la septième race-racine ? Même alors, toute une série de couleurs de merveilleuse beauté resteront au dehors et au-delà de sa compréhension. La raison en est que seuls deux grands aspects de la vie logoïque sont complètement manifestés et que le troisième ne sera que partiellement révélé, attendant encore que le plus grand « Jour soit avec nous » ne jaillisse dans son rayonnement parfait. Ce mot rayonnement a un sens occulte qui mérite votre considération.

 

3 septembre 1920.

 

Dans la ferme adhésion au prochain devoir et la pose ferme du pied pour le prochain pas en avant, s'ouvre la route vers le Maître, et le dégagement éventuel de toutes les difficultés. Dans la formulation des concepts mentaux élevés et leur expression sur le plan physique, réside ce développement du corps mental qui permet un influx toujours plus grand de la vie venant d'en haut. Dans la stabilisation des émotions, et dans le transfert du désir de ce plan-là vers le plan bouddhique, vient la faculté de refléter vraiment le point de vue supérieur. Dans le corps physique discipliné et purifié apparaît la capacité d'accomplir ce que sait l'homme intérieur. Si ces trois choses sont prises en considération, la loi peut alors agir et l'émancipation être hâtée. Les hommes se demandent : comment la loi agit-elle ? Quelle est notre part dans l'exécution de l'action qui libère la loi dans la vie individuelle ? Comme il est indiqué ci-dessus, c'est une simple adhésion au plus haut devoir et une vie ordonnée de la personnalité, afin que ce devoir puisse être parfaitement accompli.

Les couleurs ésotériques et exotériques

Notre sujet d'aujourd'hui est le second dans notre lettre sur l'emploi des couleurs, et traite de la loi de correspondance et de couleur... Comme je vous l'ai déjà dit, la signification ésotérique des couleurs exotériques n'est pas encore entièrement [224] communiquée. Certaines de ces informations ont été répandues par H.P.B., mais leur signification n'a pas été suffisamment comprise. Je soumets une suggestion à votre sage considération. Quelques informations données dans la Doctrine Secrète à propos de la couleur et du son concernent le premier système solaire, et d'autres, une portion du second système solaire. La différence n'a naturellement pas été comprise, mais en tant que fait principal pour l'étude dans la nouvelle école, la révélation sera importante. Dans cette affirmation quant à la signification ésotérique des couleurs, je vous établirai maintenant un tableau (bien qu'il puisse être trouvé dans la Doctrine Secrète) en vue de former la base des communications ultérieures.

 

Exotérique                                                  Ésotérique

Pourpre                                                      Bleu

Jaune                                                          Indigo

Crème                                                        Jaune

Blanc                                                          Violet

Quatre seulement peuvent être communiquées jusqu'ici, mais si elles sont véritablement comprises, elles détiennent la clé de la quatrième ronde actuelle et de son histoire. Celle-ci étant la quatrième ronde, vous noterez donc combien dans le nombre quatre réside l'histoire du temps présent. Je vous recommanderai spécialement, à vous qui êtes les instructeurs et les étudiants de la génération qui vient, de réfléchir sur la signification du blanc qui est ésotériquement violet. Cela a maintenant une application spéciale avec l'entrée du rayon violet, le septième rayon étant un des rayons majeurs dans cette ronde. Il détient le pouvoir par rapport au quatre, sur le quatre et sous le quatre.

Les couleurs ésotériques du rouge, du vert et de l'orangé exotériques ne peuvent pas être encore communiquées au [225] grand public, bien que les étudiants et les chélas acceptés puissent s'efforcer d'acquérir la connaissance nécessaire.

J'aimerais signaler ici certains autres sujets qui peuvent être le mieux traités par une brève considération de la loi d'analogie et de correspondance. Nous pourrions donc examiner les points suivants :

a.      En quoi correspondent le microcosme et le macrocosme.

b.      Les correspondances de base.

c.      La couleur dans le microcosme et dans le macrocosme.

Reprenons brièvement chaque point, car dans la juste compréhension de la loi, réside la faculté de penser ésotériquement, et la clé de la signification intérieure des événements extérieurs.

 La correspondance microcosmique et macrocosmique

La relation entre le microcosme et le macrocosme est précise, et existe non seulement de façon générale, mais également dans les détails. Ceci est un fait qui doit être saisi et résolu. Quand le savoir s'accroît et que les progrès s'accomplissent, quand la capacité de méditer aboutit à la capacité de transmettre de la Triade supérieure à la Personnalité, via le causal, ces faits seront alors plus clairement démontrés en détail, et une parfaite compréhension s'en suivra. « Ce qui est en haut, est comme ce qui est en bas » est un truisme aisément répété, mais peu compris. Qu'est-ce qui est en haut et qu'est-ce qui est en bas ?

En haut seront trouvés la Volonté, l'Amour et l'Activité ou le Pouvoir, la Sagesse et l'Intelligence, les expressions que nous appliquons aux trois aspects de la manifestation divine. En bas, ces trois se trouveront comme suit :

a.      La Personnalité qui exprime l'intelligence active. [226]

b.      L'Égo qui exprime l'amour ou sagesse.

c.      La Monade qui exprime le pouvoir ou volonté.

Vous avez dans les trois mondes de la Personnalité :

a.      Le physique, exprimant un reflet de l'aspect activité.

b.      L'astral, exprimant un reflet de l'aspect amour ou sagesse.

c.      Le mental, exprimant un reflet de l'aspect volonté ou pouvoir.

Qu'avez-vous concernant les couleurs de ces trois corps, présentés exotériquement ?

a.      Le violet du physique comme il est exprimé par l'éthérique.

b.      Le rose ou rouge de l'astral.

c.      L'orangé du mental.

Qu'avez-vous de la Triade ou le monde du triple Égo ?

a.      Le manas supérieur, exprimant l'aspect de l'activité ou intelligence.

b.      Bouddhi, exprimant l'aspect amour ou sagesse.

c.      Atma, exprimant la volonté ou pouvoir.

Quelles sont maintenant les couleurs de ces corps exprimées exotériquement ?

a.      Le bleu des niveaux manasiques supérieurs.

b.      Le jaune du niveau bouddhique.

c.      Le vert du niveau atmique.

Ils sont dans le processus de transmutation. Vous avez à effectuer le changement correspondant de couleur de l'inférieur au supérieur. Reliez cette information que je communique ici avec celle donnée dans des lettres précédentes sur le transfert de polarisation.

Il existe une correspondance directe entre :

a.      Le violet du niveau éthérique et le bleu du mental [227] supérieur.

b.      Le rose de l'astral et le jaune du bouddhique.

c.      L'orangé du mental et le vert de l'atmique.

Le secret de tout ceci se trouve dans l'application des lois occultes de la méditation.

Vous pouvez de nouveau élever toute la série de la couleur et effectuer la correspondance dans la Monade.

a.      Le vert du troisième aspect.

b.      Le bleu synthétique ou indigo du second aspect.

c.      Le rouge du premier aspect.

J'aimerais signaler ici que lorsque vous revenez au centre de l'évolution systémique, la nomenclature de ces couleurs est des plus trompeuse. Le rouge, par exemple, ne ressemble pas à ce qui est appelé rouge ou rose sur le plan inférieur. Le rouge, le vert et l'indigo de ces niveaux élevés sont des nouvelles couleurs d'une beauté et d'une transparence inconcevable. Si cela est exactement interprété, vous avez ici une allusion à la correspondance entre le microcosme et le macrocosme.

Exotériquement, les couleurs ont à faire avec la forme. Les forces ou qualités que ces couleurs dissimulent et cachent sont en rapport avec la vie évoluant à l'intérieur de ces formes. Par l'emploi de la méditation est formé le pont qui les relie. La méditation est l'expression de l'intelligence qui relie la vie et la forme, le soi et le non-soi, et en son temps et dans les trois mondes, le processus de cette union aboutit sur le plan du mental qui relie le supérieur à l'inférieur.

On trouvera la correspondance toujours parfaite. C'est donc par la méditation que viendra cette connaissance qui effectuera trois choses :

1.      Donner cette signification intérieure de la couleur exotérique.

2.      Édifier les qualités voilées par ces couleurs.

3.      Effectuer la transmutation nécessaire des couleurs de [228] la Personnalité à la Triade, et plus tard, de la Triade à la Monade.

Le corps Causal agit comme une synthèse de ces couleurs dans la vie de l'Égo en réincarnation, exactement comme le rayon synthétique fusionne toutes les couleurs dans la manifestation logoïque. Efforcez-vous de tenir clairement dans votre pensée... que les couleurs sont les expressions de la force ou qualité. Elles cachent ou voilent les qualités abstraites du Logos qui sont reflétées dans le microcosme et dans les trois mondes, comme des vertus ou des facultés. C'est pourquoi, ainsi que les sept couleurs cachent les qualités dans le Logos, de même, ces vertus se manifestent dans la vie de la personnalité et sont objectivement reportées à travers la pratique de la méditation, ainsi chaque vie sera reconnue comme correspondant à une couleur. Méditez sur ceci.

2. Les correspondances fondamentales

C'est dans l'étude de ces correspondances dans les divers départements de l'univers manifesté, et l'application de ces couleurs à leur répartition ordonnée, que la beauté de l'ensemble synthétique et l'illumination de la vie microcosmique se manifestent. Énumérons ou cataloguons largement, laissant le travail détaillé à l'étudiant de la méditation. Davantage n'est pas possible.

1.      Le triple système solaire.

Le triple Jiva évoluant.

Les trois aspects du Logos.

La triple Monade.

La Triade spirituelle, l'Égo.

La triple personnalité.

Les trois mondes de l'évolution humaine. [229]

Les trois personnes de la Déité.

2.      Les quatre Seigneurs Lipika.

Les quatre Maharajahs.

L'homme quadruple inférieur, le quaternaire.

3.      Les cinq plans de l'évolution humaine.

Les cinq sens.

Le quintuple département du Mahachohan.

Les cinq règnes de la nature :

a.      Le règne minéral.

b.      Le règne végétal.

c.      Le règne animal.

d.      Le règne humain.

e.      Le règne spirituel ou surhumain.

Le cinquième principe de manas.

4.      Les sept rayons ou hiérarchies.

Les sept couleurs.

Les sept plans de manifestation.

Les sept kumaras.

Les sept principes de l'homme.

Les sept centres.

Les sept planètes sacrées.

Les sept chaînes.

Les sept globes.

Les sept rondes.

Les sept races-racines et les sous-races.

Les sept initiations.

Ce que je cherche à accentuer dans le tableau ci-dessus; est que ces correspondances sont parfaitement connues de l'adepte et existent en termes de conscience, en termes de formes, en termes d'intelligence. Il les connaît, si je peux l'exprimer ainsi, en termes de couleur quand il agit avec la forme, en termes de son quand il agit avec le côté vie, et en termes de vitalité quand il agit avec l'intelligence, ou l'aspect [230] activité. La pensée sincère sur l'affirmation ci-dessus sera bien récompensée ; elle renferme une déclaration de fait occulte. L'emploi des termes comme décrits ci-dessus est dans notre précédente lettre.