Gémeaux

Fête du Christ

NOTE CLÉ : "JE RECONNAIS MON AUTRE MOI ET DANS L'EFFACEMENT DE CE MOI, JE CROIS ET LUIS."

Le signe des Gémeaux...est relié au corps éthérique; ce dernier est le gardien de l'énergie conditionnant et l'intermédiaire - en ce qui concerne les facteurs essentiels de base - entre l'âme et le corps. Ce sont les "deux frères alliés". Chez la personne ordinaire, le véhicule éthérique est le transmetteur de l'énergie psychique qui galvanise et coordonne le corps physique dense, permettant par conséquent, la maîtrise astrale et mentale exercée par la personnalité. Lorsque l'homme est sur le Sentier du disciple, et par conséquent sur la roue inversée conduisant à l'initiation, le corps éthérique devient le transmetteur de l'énergie de l'âme et non plus  de la force de la personnalité, le puissant effet du second Rayon d'Amour-Sagesse (...) commence à dominer de plus en plus le corps vital, produisant ainsi le déplacement de la force et de l'intensité vers les centres  situés au-dessus du diaphragme. Le pouvoir de la personnalité diminue tandis que celui de l'âme s'affirme et croît. 

Astrologie Esotérique p. 352-353 ed anglaise

La fête du Christ est célébrée au moment de la pleine lune des Gémeaux. C'est la note clé de "l'humanité, aspirant vers Dieu" et combinant de multiples approches spirituelles en un acte unifié d'invocation.

À ce moment de l'année un groupe mondial de méditation cherchent à établir une orientation subjective en direction des opportunités spirituelles annuelles des trois Fêtes majeures de Pâques, de Wesak et de la Bonne Volonté. La Fête de la Bonne Volonté a toujours été considérée comme essentiellement la Fête du Christ, représentant l'humanité au moment où les énergies se déversent sur la planète, lesquelles énergies s'écoulent à travers l'humanité comme de la bonne volonté en action. Cette Fête est donc observée comme la Journée Mondiale de l'Invocation lorsque les hommes et les femmes de bonne volonté partout dans le monde concentrent une invocation spéciale pour réceptionner et distribuer les énergies à travers l'utilisation consacrée de la Grande Invocation. La concentration de tous nos efforts durant ces Fêtes est le Plan, le Plan divin pour l'Humanité et la possible coopération de l'humanité dans la "restauration" du Plan sur la Terre.

Allocution donnée à Genève

Samedi 21 mai 2016 à la Maison des associations ; rue des Savoises 15, 1205 Genève

Chers amis, soyez les bienvenus !
Nous sommes réunis aujourd'hui pour célébrer la Fête du Christ, appelé « Le Maître de tous les Maîtres et l'Instructeur des Anges et des êtres humains. » Depuis 1952, la Pleine Lune des Gémeaux est devenue la Journée Mondiale de l'Invocation et de la Fête de la Bonne Volonté. De nombreuses personnes dans le monde entier se réunissent aujourd'hui pour célébrer cette fête, méditer et utiliser la « Grande Invocation » dans des langues et des dialectes divers.

Selon l'ouvrage d'Alice Bailey : « Les douze Travaux d'Hercule », dans le chapitre de « La cueillette des pommes d'or des Hespérides P.31 V.angl. » il est spécifié ceci : « Il y a dans les Gémeaux, deux étoiles appelées par les Grecs : Castor et Pollux, ou les Jumeaux. Elles personnifient deux groupes majeurs d'étoiles, les Sept Pléïades et les Sept Etoiles de la Grande Ourse qui sont au nord, les deux constellations autour desquelles notre univers semble tourner ; chacune des deux étoiles représente une constellation. Du point de vue de l'Esotérisme, le grand mystère incarné dans la matière et la crucifixion du Christ cosmique sur la croix de la matière, sont liés à la relation entre les étoiles des Pléïades et celles de la Grande Ourse. Ces deux groupes d'étoiles représentent Dieu, le macrocosme, tandis que les Gémeaux , Castor et Pollux sont considérés comme le symbole de l'homme, le microcosme.(...) Ils représentaient les deux aspects de l'homme, Ame et personnalité, homme spirituel et être humain, par lesquels agit l'entité spirituelle : Christ incarné dans la matière, Dieu agissant par la forme. La signification des pommes d'or signifie l'application de la connaissance, dans la Lumière de la Sagesse, aux problèmes de la vie pour atteindre le but. Dans ce but, Hercule est mis devant l'immense tâche consistant à réunir les deux pôles opposés de son être, Ame et personnalité pour remplacer la dualité par l'unité. L'oubli de soi à travers le service est synonyme de succès dans cette épreuve.

Observons quelques instants de silence, unissons-nous subjectivement et focalisons-nous dans l'Amour déversé dans l'humanité pendant la Pleine Lune des Gémeaux.

Au centre de tout Amour, je demeure.
Depuis ce Centre, Moi l'Ame, je me tourne vers l'extérieur.
Depuis ce Centre, Moi, Celui qui sert, je travaille .
Que l'Amour du Soi Divin se répande en mon cœur,
à travers mon Groupe,
et Dans le monde entier.

« Au commencement était le Verbe et le Verbe était en Dieu et le Verbe était Dieu. Il était au commencement en Dieu, toute chose ont été faite par Lui et sans Lui, rien de ce qui existe n’aurait pu être créé ! En Lui était la Vie, et la Vie était la Lumière des hommes. Or la Lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. »

Ces premiers versets de l’Evangile de St. Jean évoque donc... le Verbe ; mais qu’est-ce que le Verbe ? Un petit livre intitulé « La Vie Impersonnelle » Le définit en ces termes : « Pour l’entendement humain, le Verbe est une parole, symbolisant une idée ; c'est-à-dire qu’il renferme une idée en voie d’être exprimée en réalisation parfaite mais pas encore réalisée comme telle !

Cette fête de Pleine Lune des Gémeaux est donc également la troisième grande fête de l’intervalle supérieur, et est aussi appelée la fête de la bonne volonté ou encore, la journée mondiale de la Grande Invocation ! Le parallèle entre cette dernière et le début de l’Evangile de St Jean met en relief l’aspect symbolique dans les deux cas parce que la Grande Invocation exprime elle aussi l'Idée en voie d’être exprimée en réalisation parfaite. Le Triangle d’Energies Triadiques est invoqué pour irradier le Triangle des trois mondes de l’évolution humaine. Lorsque le reflet des Energies supérieures sera assez intensifié dans le mental, l'astral et le physique, l’idée contenue dans le symbole sera réalisée.

Toujours dans les évangiles, il est question de l’Idée Christique en évolution à travers les Initiations. Dans la Transfiguration, l’adombrement du Triangle de forces inférieures par les Energies supérieures est symbolisé par les acteurs de ce qui se joue : il est écrit sous Matthieu XVII, verset 1 à 4, que le Christ prit avec Lui, Pierre, Jacques et Jean et ils s’élevèrent sur une haute montagne ! Là, sous leurs yeux, Jésus fut transfiguré et voici que Moïse et Elie s’entretenaient avec Lui comme symbolisant la Loi et la Prophétie. Il est rapporté que les disciples proposèrent au Maître de monter trois tentes car, disaient-ils, il était bon de rester là. Trois tentes, une pour Lui, une pour Moïse et une pour Elie. Devant cette scène, on ne peut s'empêcher de voir que la Triade Spirituelle Atmique , Bouddhique et Manasique, avec ses atomes permanents respectifs et symbolisée par les personnages de Moïse, Elie et Le Christ, adombre Pierre, Jacques et Jean symbolisant, quant-à eux, les atomes permanents du mental concret, astral et physico-éthérique !

Sous Matthieu XVI, verset 13 à 19, il est relevé que, six jours symboliques avant cet événement, le Christ posa en particulier cette question à ces disciples : « Qui dit-on que je suis ? » Des réponses fusèrent au terme desquelles, le Maître leur demanda alors : « Et vous, Qui dites-vous que Je Suis ? » Et c’est justement Pierre qui répondit « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Cette déclaration se présente à ce stade du développement de l’idée, comme pour relever que c’est au moment précédant la troisième Initiation que nous commençons à reconnaître le Christ plus réellement, avec l’intensité de l’idée qu’Il représente !

Et nous, chers amis qui dit-on qu’Il est ? Et comment reconnaissons-nous la Grande Invocation en ces temps troublés ? Par exemple lorsque nous disons, régulièrement, en ce qui concerne la troisième stance que vous connaissez si bien : « Du Centre où la Volonté de Dieu est connue, que le Dessein guide le faible vouloir des hommes, le dessein que les Maîtres connaissent et servent ! » Il est question ici de l’aspect destructeur de l’Esprit pour libérer la Monade d’enveloppes ayant accomplit leur fonctions et pour permettre au noyau monadique de se trouver un véhicule plus adapté à son nouveau degré d'évolution !

Force est de reconnaître, que lorsqu’il y a mort d’êtres humains ou d’êtres chers, cela reste difficilement supportable. On peut même dire que le degré de cette difficulté est proportionnel à la force d’identification que nous entretenons encore avec la forme !

Et du moment que nous parlons de destruction, sur le plan du service de la religion qui est le département du Christ justement , que se passe-t-il ? En ce qui concerne le protestantisme par exemple, on assiste actuellement à l’effritement de celui-ci. Ce mouvement dont les rangs des  usagers, tenus par des personnes de plus en plus âgées, s’éclaircissent par la disparition de celles-ci. Les temples, quant-à-eux sont, soit détruits, soit reconvertis en lien alternatifs ou sociaux, ce qui est plutôt positif, ou alors vendus comme biens immobiliers ! Les jeunes de ce mouvement réformé, désertent et reconstituent une variété de mouvements évangéliques assez importante.
Pour le catholicisme, il y a un même processus mais moins marqué. Le nombre de jeunes assistant à des meetings officiés par le pape, est considérable. Le Vatican est encore une structure institutionnelle très importante dont la puissance financière est réputée comme plus puissante que celle de la péninsule Italienne ! Richesse, d’ailleurs dénoncée par le courageux pape François qui n’hésite pas à s’exposer aux foudres de certains cardinaux...Toutefois, malgré l’apparente stabilité symbolique de cette institution, elle diminue par rapport à sa puissance d’antan ! Alors, si le catholicisme « diminue » comment la religion croît-elle aujourd'hui ? (du verbe croître)

Il y a deux mille ans environ, le Christ envoyait ses disciples dans le monde avec la mission de servir en tant que pêcheurs d’êtres humains. Avec les moyens de l’époque, ils se déplaçaient le plus souvent à pied pour approcher la foule ! Aujourd’hui, une partie des foules mondiales communique par internet et les réseaux sociaux. Mais aujourd’hui comme avant, nous, disciples, restons des pêcheurs d’hommes et de femmes ; toutefois, nous pouvons nous déplacer par les réseaux informatiques pour approcher les foules... ce qui est plus rapide ! On peut cependant estimer qu’au milieu de l’avalanche d’infos négatives, il est difficile de percevoir l’attrait du message donné, celui du Tibétain en particulier ! Mais
pour reprendre l’image du pêcheur, c’est aussi dans les remous des rivières ou des vagues, voir dans le trouble des eaux que l’appât est tendu et, malgré les apparences, ça fonctionne !

Certes, il s’agit ici d’êtres humain, mais ça peut fonctionner si l’enseignement est présenté dans un langage adapté et attractif, aux nouvelles générations ! Ceux qui vont être sensibles à la fréquence de l’enseignement, sont ceux chez qui l’idée a déjà préparé le terrain car, là aussi, lorsque le disciple est prêt, le Maître apparaît !

Le fait d’être prêt, c’est vibrer à la fréquence de l’invocation - l’évocation quant à elle, est la nature du message donné, comme un filet d'électricité positive.

Dans la Nouvelle Religion Mondiale, il est précisé que ce qui sous-tendra celle-ci, c'est la science supême du contact se déclinant en : science de l'impression – science de l'invocation et de l'évocation en lien avec le Verbe – ainsi que la science de la télépathie.

En terme de religion, n'est-il pas question de communication ? Nous pouvons même voir une analogie entre les temples anciens où se tenait l'assemblée, lesquels sont remplacés par des temples d'une toute autre nature : les réseaux se développant durant cette Ère du Verseau qui vient !

Pour beaucoup, le fait qu’il n’y ait pas de rapprochement physique est un handicap mais, sur une spirale encore plus élevée, lorsque nous méditons, est-ce que nous ne formons pas également une sorte d’internet spirituel ?

Ce moyen, rendu possible par une certaine maîtrise du courant électrique, ne va-t-il pas nous faire réaliser que nous sommes en contact à distance ? Dans un corps humain, les cellules du cœur sont, par exemple, intimement en contact avec les cellules du cerveau, même sans rapprochement physique direct ! Il est intéressant de considérer un enseignement du tibétain en ce sens : « La sensibilité télépathique conduira aussi vers la nouvelle science d’intercommunication qui, dans le nouvel âge, deviendra d’une compréhension et d’un usage général. La radio représente le symbole physique et extérieur de cette situation. »

A ce sujet, le retour du Christ, tel que décrit dans la bible littéralement, comme « revenant sur les nuées du ciel » interpelle quant à la relation avec la nature évolutive de l’informatique conduisant vers la télépathie. Toute deux manifestation électrique à des niveaux différents mais que l’aspect attraction de l’Amour rapproche. Le principe de la bonne volonté ou amour en action montre son lien avec les communications et l’unité finale, ou encore, Invocation – Evocation en lien avec la Nouvelle religion mondiale et la nécessité d’une juste éducation par la transmission de la Sagesse sans âge, afin que la télépathie prenne racine. Ne prenons pas le moyen pour le but ; le moyen symbolise l’Ame qui nous permet de venir à l’Esprit, tout deux, de nature électrique également mais à des degrés de subtilité dont l’élévation supérieure se reflète dans l’électricité par friction des trois mondes de l'évolution humaine. A l'instar d'Hercule, nous avons parfois l'impression d'être détournés de notre quête et même du
service, en raison d'une évolution de la vie ne répondant apparemment pas avec notre idée du service, et pourtant , ce peut être là que nous soulageons les épaules d'Atlas, du poids qu'Il porte ! « Et vous, Qui dites-vous que Je Suis ? »

Puissions-nous répondre comme Pierre : « Tu es le Christ, le fils du Dieu Vivant ! » Car en répondant ainsi, nous donnons à l’idée contenue dans le symbole, une ouverture vers son accomplissement : Le Verbe qui était au commencement et qui fond toute chair en une seule chair ou dit en d’autres paroles : la Synthèse qui , au sein du cercle de l’Amour Divin est cette constante et perpétuelle interpénétration de tout les plans et de tous les états de conscience.

Dans ce but pratiquons cette autre Invocation : « Laisser pénétrer la Lumière ».