Lucis Trust / Activités de Se... / Bonne Volonté M... / Bulletin / Derniers numéros / 2011 #3 - Les aspects de la Liberté  

2011 #3 - Les aspects de la Liberté

La liberté est un concept apparemment simple, elle s'implique pourtant d'une façon profonde dans tous les aspects de la vie humaine. En particulier, elle détermine largement les structures sociales, économiques et politiques de la société. Au cours des derniers mois, le «Printemps arabe» a révélé que le désir de liberté politique, déjà considéré en Occident comme un fait acquis, fut assez fort pour renverser des régimes établis de longue date. Mais aussi, les émeutes en Grande-Bretagne ont amené, au moins quelques politiciens, à proposer de restreindre certaines libertés élémentaires. Ces deux cas montrent, chacun à sa manière, que le niveau de liberté au sein d'une société, ne peut jamais être considéré comme fixé, mais qu'il doit être considéré comme un processus, évolutif et dynamique. C'est en ayant cela bien à l'esprit que la Bonne Volonté Mondiale lors de son séminaire annuel du samedi 29 Octobre à Londres, New-York et Genève, s'est donné pour objectif d'explorer le thème de « Liberté et Sécurité Spirituelle ».

Les articles de ce numéro 3 du bulletin de la BVM, parleront tous du thème de la liberté, sous différents angles. Dans Freedom and World Citizenship (Liberté et Citoyenneté mondiale), la liberté est examinée à la fois en larges termes, philosophiques et spirituels, mais aussi par rapport à ses conséquences très concrètes sur le sort de l'humanité. Elle est liée à la capacité que l'individu possède pour exprimer au mieux, l'âme qui demeure en lui. L'une des principales conclusions est que, pour recueillir le plein assentiment d'autrui à propos de la liberté, encore faut-il que l'âme puisse s'exprimer à tous, ce qui met en jeu la responsabilité de toutes les personnes de bonne volonté à rechercher du mieux qu'elles peuvent, les moyens nécessaires pour renforcer cette liberté. Et l'un de ces moyens, par lequel ces processus de renforcement de la liberté peuvent être mis en œuvre, sera le partage concret des ressources planétaires grâce à l'aide internationale au développement, tel que discuté dans Bonne Volonté : l'Esprit du Partage. La connexion entre le partage, par le biais de l'aide internationale au développement et l'extension de la liberté, est quelque peu circonstancielle, et de fait, non garantie - après tout, la corruption est un danger toujours présent. Mais il est clair que, sans les échanges internationaux, les conditions préalables à certaines libertés économiques, telles que les fondations pour la santé ou le logement, peuvent voir leur mise en place sérieusement retardée.

Le bénéfice par chacun, de soins de santé et d'un logement corrects sont parfois décrits comme des droits, et figurent dans les droits fondamentaux énoncés dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Divers États-nations dotés de systèmes politiques différents, ont instauré des interprétations variées de ce à quoi les citoyens peuvent prétendre. Le droit cherche à mettre ce débat dans le cadre des célèbres Quatre libertés prononcées par Franklin Roosevelt. Et un domaine dans lequel de nombreux États-nations pourraient s'améliorer, c'est celui du traitement qu'ils réservent à leurs minorités culturelles. Depuis toujours, ces dernières ont été souvent à même de constater les limitations de leurs droits et libertés par rapport à ceux de la majorité. L'article écrit dans Cultural Sensitives propose un nouveau type d'initiative visant à aider à instaurer un traitement des minorités - ce qui serait particulièrement utile à une époque où les cultures s'entremêlent de plus en plus.

Selon Alice Bailey, « Le principe de liberté est le levain d'une énergie qui peut d'une manière unique, imprégner la substance ; ... Ce principe de liberté est l'un des attributs de la Divinité (comme la volonté, l'amour et la conscience) que l'humanité ne reconnait encore qu'à un faible degré. Cette liberté pour laquelle les hommes se battent est parmi les aspects les moins élevés de la liberté cosmique ; elle est liée à certains grands développements évolutifs qui permettent à la vie ou à l'aspect de l'esprit, de se libérer de l'impact, du contact et de l'influence de la substance. » (Alice Bailey, Traité sur les Sept Rayons Vol. V p. 416). C'est peut-être parce que le principe de liberté est un mystère qui reste grandement inexploré et parce que nous n'avons pas encore d'idée claire d'une société où chaque personne serait vraiment libre. Lors de notre séminaire de cette année sur « La Liberté et la Sécurité Spirituelle », nous tenterons d'explorer ce mystère avec nos invités conférenciers, et vous êtes de même cordialement invités à vous joindre à nous .

La Liberté et la Citoyenneté Mondiale

Le concept de liberté est actuellement à l'avant-garde de la pensée dans le contexte de la levée des peuples du monde arabe en recherche des libertés égales à celles des autres nations.

L'Aide et l'Esprit de Partage

Dans les écrits d'Alice Bailey, il est dit que la grande réalisation spirituelle et le grand événement évolutionnaire de notre époque sera la communion et les relations humaines entre tous les peuples, permettant aux gens partout dans le monde, de s'asseoir ensemble dans la Présence du Christ pour partager le pain et le vin (symboles de ce qui est nourriture).

Le Droit

La question du droit est bien dans l'esprit du public d'aujourd'hui. En principe, un droit est une garantie de l'accès à des avantages en raison de droits fondamentaux ou en raison de la loi. Les droits sont les avantages qu'une société garantit à toute personne qui remplit les conditions relatives à un besoin qui est propre. Les droits sont destinés à promouvoir l'égalité sociale afin de protéger ceux qui, autrement, resteraient vulnérables.

Les Sensitifs culturels - Vocation nouvelle dans un monde de mélange des cultures

Le « multiculturalisme » est un terme qui est apparu dans les médias récemment ; un certain nombre de politiciens, dont la Chancelière allemande Angela Merkel, et le Premier ministre britannique David Cameron, ont exprimé leurs doutes quant à son succès possible dans leurs pays respectifs.