Lucis Trust / Activités de Se... / Bonne Volonté M... / World View Archive / WORLD VIEW - 2012  

WORLD VIEW - 2012

Faisant suite à l’article précédent du Regard sur le Monde qui se centrait sur les désastres naturels, cette fois-ci nous nous concentrons sur les désastres prédits qui assombrissent la conscience de l’humanité. Différents noms ont été donnés à ces catastrophes à venir, comme « Armageddon », « la Fin des Temps », « Le Jour du Jugement », et l’apocalypse. Plus spécifiquement, regardons dans deux ans la prédiction qui est considérée d’une certaine manière comme un désastre imminent aux proportions mémorables – l’année 2012, culminant le 21 décembre 2012 soit 21-12-2012. Cette date dérive d’anciens écrits Maya, mais les analyses du sens de ces écrits n’ont pas donné de conclusions probantes. Ceci n’a pas épargné la spéculation de grandir et Internet est une source riche de commentaire et d’analyse à propos des prédictions de cette date.

Toute prophétie qui est avancée selon un point particulier dans le temps semble proposer un terrain spécialement fertile pour la création de scenari funestes, peut-être parce que l’esprit humain est héréditairement en distance par rapport à l’idée « Le Jour du Jugement ». Ce qui peut exacerber cette tendance est la perception grandissante chez les gens dans le monde entier que quelque chose est allé de travers dans la manière de conduire nos vies. Il y a une prise de conscience générale que les valeurs - guides et les principes acceptés qui formaient les poteaux indicateurs du voyage évolutif humain se sont désagrégées avec rien en vue pour les remplacer. L’incertitude qui en émane peut être envisagée sous un jour négatif, évoquant un sentiment de peur et de frayeur, ou bien, cela peut être considéré de manière positive, comme une ouverture pour une nouvelle approche de vie plus créative et harmonieuse en compagnie de nos compagnons de chemins et des vies qui habitent les autres règnes avec qui nous partageons la planète.

Dans les temps modernes, d’autres idées se sont vues associées aux écrits Maya, notamment la suggestion qu’un important alignement cosmique interviendrait en 2012, engageant soit le centre, soit l’équateur de la galaxie. Ceci renforce probablement l’idée que la fin d’un cycle dans le calendrier Maya marque un moment important de changement. Toutefois, l’astronomie moderne ne confirme pas un tel alignement physique se réalisant en 2012.

Qu’il y ait ou non une base à la prophétie de 2012, son sens réel pourrait résider dans l’effet créé sur la volonté humaine. La puissance latente des petites volontés humaines, comme on le retrouve dans la Grande Invocation, est telle que même la Hiérarchie spirituelle ne peut pas prédire avec certitude comment l’humanité va réagir à tout événement probable, car la liberté de volonté humaine est inviolable. Ce facteur inconnu, cette ressource de puissance imprévisible, ouvre sur une possibilité qui est digne d’être considérée par les personnes de bonne volonté.

L’attente ancrée profondément dans les cœurs humains, pour la paix et l’harmonie, peut se voir réalisée quand les esprits humains reconnaîtront l’interrelation de l’esprit et de la matière, et, choisiront alors de créer une fusion de vie et de forme. Cet accomplissement évolutif, quand il intervient, ne se réalisera pas à une date spécifique du calendrier, mais par la conscience croissante que nous commençons une période nouvelle, avec la destruction de l’ancien et suranné, révélant une opportunité de construire le nouveau ; ceci est vraiment digne d’être célébré.

En fait le 21 décembre 2012 inaugurera une autre Semaine de Fête du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde – le réseau de serviteurs fidèles à la Loi, d’humanitaires et de penseurs consacrés à la reconstruction du monde le long de lignes plus profondes et plus inclusives. Comment inclure le fait que le peuple Maya, pour qui l’ancien enseignement est la source de la prophétie 2012 voyait l’accomplissement d’un « Grand Cycle », comme un temps de célébration ? Ils semblent avoir compris intuitivement qu’il y avait un cycle précédent et qu’il devrait certainement s’ensuivre un autre. Travaillons afin que la fin de ce cycle présent apporte des événements touchés de grâce, nous libérant des schémas cristallisés de ce qui est vieux et suranné, préparant ainsi le cycle à venir, par une réalisation plus profonde du Bon, du Vrai et du Beau.

* La Hiérarchie spirituelle réfère à Ceux qui ont maîtrisé les leçons de la vie dans la forme, et Qui sont prêts à donner une aide spirituelle à tous les êtres humains. Les Chrétiens peuvent se référer au Christ, les Hindous aux Rishis, les Bouddhistes aux Boddhisattvas.