Bélier

 

NOTE CLÉ : « J'AVANCE ET JE RÉGIS DEPUIS LE PLAN MENTAL »

Le Bélier transmet l'énergie du premier rayon de Volonté ou de Pouvoir. Ce pouvoir peut être destructeur ou créateur et purifiant selon le véhicule qu'il contacte. C'est un signe de feu, pourvoyeur dans notre système solaire, du pur feu électrique, qui entretient et alimente la chaleur mais aussi brûle et détruit toutes les limitations à la fois au niveau individuel et dans le monde global. En Bélier, il est dit : « Les jungles de l'expérience sont soumises au feu et dissoutes dans les flammes et … le Sentier se montre clairement et la vision sans obstacles est accomplie. » Le feu est le grand libérateur, écartant les obstacles et amenant la vérité. Et, par l'entremise du feu, l'on dit que le Bélier « fusionne le début et la fin, rassemble les opposés et dissipe le temps et l'espace. »

Comme il est mentionné, le Bélier coïncide avec la Fête de Pâques, la grand Fête Chrétienne de la renaissance. La signification de l'expérience de la Crucifixion a été de démontrer « la vie plus abondante » et n'était pas centrée sur la mort comme l'a été l'interprétation de l'église. La note clé de la compréhension de cette fête dans le nouvel âge portera sur la résurrection, symbolisant la précipitation sur la Terre d'un nouveau royaume où tout sera libéré de la mort et de la croix de la matière. Le Christ est venu nous montrer la nature du « salut » pour démontrer la qualité du soi éternel qui est en chacun. La leçon de la Crucifixion et de la Résurrection est que la nature inférieure doit mourir pour que la nature supérieure puisse se manifester, et l'âme éternelle, immortelle doit émerger de la tombe de la matière.

Chaque année, lors de cette fête, émergent la restauration et le renouveau de toute vie dans tous les cœurs humains. « J'avance et je régis depuis le plan mental ». Réfléchissons à l'application de cette note-clé dans la vie quotidienne et permettons ainsi aux pensées créées par nos âmes d'atteindre et d'encourager toute l'humanité.

 

Allocution Pleine Lune du Bélier - Genève

Lundi 10 avril 2017

Bonsoir à toutes et à tous, et cordiale bienvenue à cette réunion de méditation de Pleine Lune du Bélier. Bonsoir également à vous, qui êtes en communion et communication par Internet, avec nous. Nous méditons ce soir sur la note-clé du Bélier : « J'avance et je régis depuis le plan mental »

Pâques est cette période correspondant au printemps qui renouvelle la vie et ouvre le cycle des fêtes spirituelles de l'année. Nous sortons de l'hiver, lequel a comme ramené la vie à une fréquence ralentie par le froid évoquant, il faut bien le dire, un peu la mort. La nature recouverte de neige comme figée par le gel est réveillée par le printemps ! Une douce température semble se disputer avec les dernières ardeurs hivernales pour prendre le dessus. Le terme de renouvellement émane de cette force saisonnière, et chaque année, elle est au rendez-vous.
On ne peut s'empêcher de faire le rapport avec la Résurrection du Christ, sortant du tombeau, délesté de la densité matérielle et renouvelé intégralement par le processus de cette Grande Initiation.

De prime abord, on peut se demander : « ...mais quel peut bien être le rapport entre la mort et la résurrection du Christ avec la note-clé disant pour rappel : J'avance et je régis depuis le plan mental. » Il est vrai que dans ce grand processus Initiatique, une Initiation ouvre la porte à la suivante. La quatrième, représente en quelque sorte, la consommation de la troisième qui est « La Transfiguration » et la fête de Pâque célèbre essentiellement la résurrection. La succession de cette évolution très sacrée est comme la succession des saisons, même si des éléments de la précédente peuvent se retrouver dans la suivante et qu'il est parfois difficile de reconnaître leur spécificité intrinsèque. Ajoutons à cela que nous nous faisons une certaine idée de la signification de l'Initiation en tant que telle.

Mais avant de voir plus avant le « paysage de cette Dernière » laissons-nous imprégner par le silence, modulé doucement par le mantra de l'Affirmation du Disciple :

Je suis une étincelle dans une grande lumière
Je suis un filet d'énergie aimante dans le fleuve de l'Amour Divin
Je suis, centrée dans l'ardente volonté de Dieu,
une étincelle de la flamme du sacrifice
Et ainsi, je demeure.

Je suis une voie de réalisation pour les hommes
Je suis une source de force qui les soutient
Je suis un rayon de lumière éclairant leur chemin
et ainsi je demeure

Et, demeurant ainsi, je reviens
et foule le sentier des hommes
et je connais les voies de Dieu
Et ainsi je demeure.

OM

En cette période de Pâques, ouvrons la Bible à l'évangile de St Jean XXI versets 1 à 12, dans lequel nous lisons ceci : « Après sa résurrection, Jésus se montra encore aux disciples, sur les bords de la mer de Tibériade. Et voici de quelle manière Il se montra. 
Les disciples étaient ensembles et Simon Pierre leurs dit : « Je vais pêcher. » Ils lui dirent : « Nous allons aussi avec toi. » Ils sortirent et montèrent dans une barque, mais cette nuit-là, ils ne prirent rien. Le matin étant venu, Jésus se trouva sur le rivage ; mais les disciples ne savaient pas que c'était Jésus ! Jésus leur dit : « Enfants, n'avez-vous rien à manger ? » Et ils Lui répondirent : « Non ». Il leur dit : « Jetez le filet du côté droit de la barque et vous trouverez ! » Ils le jetèrent donc, et ils ne pouvaient plus le retirer, à cause de la grande quantité de poissons. (...) Les autres disciples vinrent avec la barque, tirant le filet plein de poissons, car ils n'étaient éloignés de terre que d'environ deux cents coudées. Lorsqu'ils furent descendus à terre, ils virent là des charbons allumés, du poisson dessus et du pain. Jésus leur dit : « Apportez des poissons que vous venez de prendre. Simon Pierre monta dans la barque et tira à terre le filet plein de cent cinquante-trois grands poissons ; et quoiqu'il y en eût tant, le filet ne se rompit point. »

Que veut dire ce message, quelle est le sens de sa symbolique ? Y a-t-il un rapport avec une phrase du mantra que nous venons de prononcer et dans laquelle nous affirmons : « Je suis un filet d'énergie aimante dans le fleuve de l'Amour divin... ? »
Il est intéressant d'envisager la mer de Tibériade comme symbolisant le monde émotionnel, le corps astral de l'humanité, sur les rivages duquel, se tient le Christ.
Le bateau peut être vu comme la Hiérarchie et les disciples comme le nouveau groupe des serviteurs du monde à Sa périphérie ! Ils commencent par jeter le filet pour pêcher des hommes, du moment que le Christ leur avait affirmé qu'Il ferait d'eux des pêcheurs d'hommes ! Toutefois, il est précisé que cette nuit-là, ils ne prirent rien et il faut que la lumière du matin viennent avec Jésus ressuscité, pour que les ténèbres du mental concret fassent place à la lumière de l'Ame. Interrogés par le Seigneur, ils reconnaissent n'avoir rien pris. 

« Jetez le filet du côté droit de la barque... »
Quel est le sens du mot « filet » ? Nous pouvons le comprendre comme la structure du corps éthérique actuel, de section carrée, ainsi qu'il est décrit dans différents ouvrages, et dont les « mailles » ont un rythme variable, obéissant à des lois électriques telluriques.
Le côté gauche du bateau peut évoquer, quant à lui, la ligne des Rayons 1; 3 ; 5 ; 7, dont l'aspect Manasique développé durant un système solaire précédent, est encore souverainement influant actuellement. Le réseau éthérique de section carrée Lui est adapté et associé. En jetant le filet du côté droit de la barque, il faut un filet éthérique adapté à d'autres énergies que les enseignements nous présentent comme des mailles de section triangulaire... Jeter ce filet du côté droit de la barque signifie lancer ce type de filet adapté à l'énergie « d'Attraction » avec ses propres lois et selon une ligne de Rayons 2 ; 4 ; 6. Soit un nouveau filet adapté au but du système solaire actuel : L'Amour ! Ainsi, l'Attraction complémentarise parfaitement la précédente ligne de Rayon et il est alors pris une grande quantité de poissons : 153 plus précisément. Qu'elle est la signification de ce chiffre ? Les enseignements de Mme. Bailey (« Astrologie Esotérique P. 393-394 Version angl.) parlent de l'illumination en lien avec les influences du signe du Taureau :

Le Taureau et l'oeil de l'illumination, exotériquement : le soleil physique.
- Vulcain, Celui qui révèle ce qui est caché profondément et qui l'amène
au grand jour. Esotériquement : le coeur du Soleil
- Le Soleil, Le Grand illuminateur. Spirituellement : Le Soleil Spirituel Central

« Nous avons examiné, (écrit Mme Bailey) dans une certaine mesure, les Rayons et leurs effets ainsi que leurs rapports tandis qu'au travers du Taureau et de ses régents, ils déversent leur force et leur énergie dans l'individu, ou dans l'humanité comme un tout. Les deux Rayons qui affectent directement ce signe sont le cinquième, par Vénus, et le premier par Vulcain lorsqu'on considère ces deux combinaisons de Rayons des plus difficiles, car ils se trouvent tous sur la ligne du premier rayon d'énergie.

Rayon 1........................Le Rayon de Volonté et de Puissance.
Rayon 5........................Le Rayon de la Connaissance concrète
Rayon 3........................Le Rayon de l'Intelligence active

Cette combinaison accroît terriblement la tâche déjà difficile du sujet du Taureau. Ce n'est qu'indirectement que le deuxième Rayon, Celui d'Amour-Sagesse et sa ligne d'énergie, apparaît...
Le Bélier et le signe du Taureau sont tous deux concernés par l'impact d'énergie initial sur la forme ou des énergies sur l'Ame.

A ce stade de notre réflexion, rebondissons sur « Les Travaux d'Hercule ». Sous le signe du Bélier où il est question « Des cavales mangeuses d'hommes » L'étude de ce récit nous dévoile la signification de ces cavales symbolisant toutes les pensées que nous émettons, presque sans arrêt, la journée durant et même pendant nos rêves. Ces pensées se mettant ensembles en fonction de leur nature, deviennent des formes-pensées appelées : des Egregores, en raison de l'énormité de leur volume ! Leurs corolaires sont les paroles comme étant le prolongement de l'activité mentale stimulée par le désir et exprimée par des mots. Les enseignements soulignent à quel point ce mode de fonctionnement des êtres humains que nous sommes, peut être destructeur, en fonction du contenu de ces formes pensées, symbolisées par la forme du cheval indompté et préparé comme une formidable machine de guerre. Elles sont même dépeintes comme des « Mangeuses d'hommes », ce qui souligne la pertinence du sujet !

Nous sommes tous des Hercules en puissance, ainsi que des Abdéris, les personnages du récit, symbolisant l'Ame en ce qui concerne Hercule et la personnalité, en ce qui concerne Abdéris. Nous sommes également ces chevaux par la nature de nos pensées. Tant que l'union de la personnalité - Abdéris - avec l'Ame - Hercule - ne se réalise pas de manière constante, les formes-pensées négatives émises finissent par se retourner contre leur émetteur pour le piétiner, le déchirer et finalement le tuer !! L'association personnalité-Ame permet la maîtrise des cavales pour les dompter.
Chers amis, en toute bonne foi, pouvons-nous affirmer, lorsque nous nous observons plus attentivement, mettons pendant une seule journée, que la nature de nos pensées fut maîtrisée et orientée selon des concepts ayant pour origine l'Ame ?

Il est intéressant en cette période de Pâques, Pleine Lune du Bélier de reconsidérer le rapport entre le Bélier, la Résurrection et les Cavales Mangeuses d'hommes avec le juste regard du Centre Ajna !
Nous avons vu plus haut que la Résurrection suivait la Crucifixion, laquelle est la consommation ultime succédant à la Transfiguration. Cette dernière marque la fin du Gardien du Seuil, lequel concentre en Lui-même, Maya, Mirage et Illusion. La Transfiguration nous met en contact, plus conscients que jamais, avec la Lumière et l'Amour, soit avec l'Ashram et le Maître, mais nos enveloppes physiques, astrales et mentales concrètes sont toujours là, purifiées et adaptées pour terminer notre évolution dans les trois mondes de l'évolution humaine par le service. A la quatrième Initiation, ces enveloppes sont détruites, y compris l'Ame, qui est alors libérées. Le contact avec l'Esprit se fait alors directement. 

Le Christ ressuscité se tient triomphalement sur les bords de la mer de Tibériade ou de l'Astralisme. De là, Il dirige ses propres disciples qui ne le reconnaissent pas en tant que « Ressuscité » et dans un nouveau mode d'être, pourtant plus près d'eux qu'Il ne l'a jamais été !
Et là, nous entendons la note-clé du Bélier « J'avance et je régis depuis le plan mental. » tellement en lien avec la présence du Christ.

Au retour des disciples, sur le rivage, du charbon est allumé et dessus, du poisson et du pain. Symboliquement, cette image évoque l'ère des Poissons et le corps du Christ symbolisé par le pain, Lesquels apparaissent au dessus des charbons calcinés de Maya, Mirage et Illusion, autrement dit, l'avance possible depuis le Mental, une fois que le contact avec l'Ame est réalisé, entraînant la consumation des cavales mangeuses d'hommes ou des formes-pensées ou encore, de Mirage et Illusions, sans oublier Maya !

Pour la réalisation de ceci, nous voyons à quel point la Lumière du mental, au niveau de l'Ame, doit être présente comme le jour qui se lève après une nuit d'effort sans rien pêcher. La nuit d'effort du mental concret qui sous l'influence de l'Ame sur les bords de l'Astral, peut pêcher avec succès permettant le passage dans le Mental Universel avec l'influence prépondérante de l'Amour et de son filet éthérique. 

Pour accomplir ce qui vient d'être dit, ouvrons-nous activement à l'action comme les disciples ramenant le filet placé à deux cents coudée du rivage soit, un filet adapté au Rayon deux, car 2+0+0= 2 et jetons-le également du côté droit de la barque avec eux par la méditation « Laisser pénétrer la Lumière » car la nuit a fait place au jour et le Christ ressuscité nous y appelle ici et maintenant. Soyons donc présents avec Lui !