Lion

Note clé du LION

"JE SUIS CELA ET CELA C'EST MOI."

Le but de cette réunion est de pratiquer la méditation de groupe en tant qu’acte de coopération avec le Plan établi par la Hiérarchie pour l’humanité.

Au moment de chaque fête de pleine lune, l’énergie qualifiée par la constellation concernée s’écoule dans les rangs des êtres humains attentifs, diffusant les attributs divins dans la conscience de l’humanité. Cet influx spirituel peut être canalisé en méditation et dirigé vers le mental et le coeur des hommes et des femmes partout dans le monde. La technique de la méditation gouverne toutes les expansions de conscience, tout enregistrement du Plan, du Dessein, ainsi que le processus complet du développement évolutif.

Le travail mensuel de la pleine lune sème la graine de la nouvelle religion mondiale à venir. Dans le futur, toutes les personnes d’inclination et d’intention spirituelles, partout, respecteront les mêmes jours sacrés. Cette unanimité d’effort permettra de créer un réservoir de ressources spirituelles et un effort uni spirituel. Les individus engagés dans ce travail d’invocation seront rapidement capables de poser des actes en tant que médiateurs, ouvrant la porte à des énergies d’une réelle spiritualité qui pourront affluer pour le bien et la stimulation des masses et des trois règnes inférieurs.

“Les mots-clé de ce signe...font retentir la note de l’individualité et de l’authentique conscience de soi. Beaucoup de personnes sont convaincue qu’elles sont conscientes d’elle-mêmes, alors qu’elles ne sont mues que par le désir et orientées vers la satisfaction de ce désir, ou lorsqu’elle se reconnaissent elles-mêmes comme le centre dramatique de leur univers. Cependant, la seule personne véritablement consciente de soi, c’est l’homme qui est conscient du but, qui sait ce qu’est une vie réellement autonome, un plan de vie et un programme précis et développés. Lorsque ces éléments sont présents, on peut en déduire qu’il y a réellement perception mentale et commencement d’intégration...Chez l’homme conscient de soi véritablement développé, il n’y a pas seulement le sens de direction, la perception du but et la prise de conscience du plan, mais aussi la conscience d’être un agent actif du plan.”

Astrologie Esotérique, p. 288, ed. anglaise

Le Lion se situe dans une relation unique au Soleil, le coeur de notre système solaire. L'alignement planétaire et systémique établi lors de cette Fête est un alignement coeur/âme. Le coeur de l'humanité, le coeur de la planète - la Hiérarchie spirituelle - et le coeur du Soleil crée le canal qui s'étend jusqu'à Sirius, la grande «Étoile de l'Initiation» dans l'univers. Sirius a une relation unique avec notre planète Terre et à travers Sirius la pure énergie d'amour afflue à travers le centre solaire et dans le coeur planétaire.

Cet alignement évoque le principe cosmique d'Amour et de Liberté, toutes deux affluent à travers Sirius et le Lion dans notre champ de connaissance. Ces deux principes accroissent l'impact sur la conscience humaine, affectant tous les domaines de la vie. Alors que nous cherchons à travailler avec ces énergies et à coopérer avec la Hiérarchie spirituelle de la planète, le résultat devrait être la manifestation de plus en plus grande au sein de l'humanité du principe de l'Amour et de la libération de la vie humaine de l'esclavage du matérialisme et de tout ce qui tend à emprisonner l'esprit humain.

Allocution de la Pleine Lune du Lion

Genève - Mercredi 17 août 2016

Bonjour et bienvenue à toutes et tous,

Bienvenue également à tous ceux qui nous suivent en direct sur internet via le site «lucistrust.org»

Nous sommes réunis pour méditer ensemble lors de la pleine Lune du Lion. La note-clé pour le disciple en Lion est « Je suis Cela et Cela, c’est moi ». 

Grâce aux énergies du signe du Lion, l’auto-conscience se développe jusqu’à atteindre un point culminant. Au terme de l’individualisation émerge une personnalité intégrée et coordonnée, consciente de ses caractéristiques et de ses forces. L’individu devient pleinement conscient de lui-même et affirme son indépendance en disant « Je suis ». 

Le disciple connait le processus d’intégration de la personnalité, mais il vise une intégration plus élevée, une fusion avec l’âme et, par conséquent, une intégration dans le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Il apprend à soumettre sa volonté personnelle à la Volonté supérieure. En mettant en pratique l’esprit de relation, il développe l’interdépendance. 

Prenons un moment de silence pour rejoindre sur le plan subjectif, tous les groupes qui se réunissent à travers le monde et ainsi, commençons par un alignement des cœurs. Ensuite disons ensemble l'affirmation de la Volonté. 

« Au centre de la Volonté de Dieu, je demeure

Rien ne détournera ma volonté de la Sienne

J’accomplis cette Volonté par Amour

Je me tourne vers le champ de service

Moi, le Triangle Divin, j’accomplis cette Volonté

Dans le carré et je sers mes semblables »

OM

L’individu conscient de soi, « c’est l’homme qui est conscient du but, qui sait ce qu’est une vie réellement autonome, un plan de vie et un programme précis et développés. Lorsque ces éléments sont présents, on peut en déduire qu’il y a réellement perception mentale et commencement d’intégration... Chez l’homme conscient de soi véritablement développé, il n’y a pas seulement le sens de direction, la perception du but et la prise de conscience du plan, mais aussi la conscience d’être un agent actif du plan. » Astrologie Esotérique, p. 288, éd. anglaise

L’être humain actuel se caractérise par une intense affirmation de soi. Beaucoup d’efforts sont entrepris dans le sens du développement personnel par les diverses thérapies, le coaching professionnel, les activités sportives ou artistiques... Tout ceci est juste et trouve sa place dans le long chemin d’évolution allant de l’obscurité à la lumière. Chaque stade doit cependant être atteint et ensuite être dépassé. Il faut donc considérer l’individualisme comme une phase temporaire à partir de laquelle une intégration dans la conscience de groupe est possible. 

Aujourd’hui, des millions d’êtres humains aspirent à « être quelqu’un », une personnalité (re)connue. Certains veulent être une « star », d’autres veulent « réussir professionnellement » et faire carrière, d’autres encore veulent marquer leur époque d’une manière unique à travers une expression artistique, une découverte scientifique, ou d’autre manière. En somme, la tendance est de se distinguer de la masse, de sortir du lot, d’être sous les projecteurs et d’avoir son heure de gloire. 

Autre manifestation de l’égocentrisme ambiant, la tendance à faire des Selfy. Ce qui semble compter n’est pas vraiment le site historique que l’on visite, mais plutôt le fait d’avoir été là et de le prouver aux autres en se mettant au milieu de l’image. Encore une caractéristique du Lion, « être celui qui se tient au centre de son petit univers. » L’expression anglaise « Me, Myself and I » résume assez bien cette attitude individualiste et raisonne comme un mantra dans notre société occidentale. Un observateur entraîné peut y déceler la note d’un mirage puissant fondé sur l’illusion du moi séparé. La lumière de la personnalité brille de tout son éclat et pendant ce temps, elle cache une lumière plus subtile et pourtant beaucoup plus puissante : la lumière de l’âme.

Cette phase du développement humain caractérisée par l’indépendance et l’égoïsme est importante, car cette attention intense pour lui-même marque, pour l’être humain, les premières étapes de la tentative de connaissance de soi. L’étape antérieure de conscience de masse (en Cancer), et le pas suivant vers la conscience de groupe (en Verseau) doivent être reliées par l’étape d’authentique conscience de soi (en Lion.)

Ainsi des millions de personnalités sont en voie d’intégration dans le monde et de nombreuses personnalités intégrées s’expriment déjà avec force et détermination. Par exemple dans le milieu politique, de fortes personnalités, pleine d’ambition, affirment leurs opinions. Grâce à la communication médiatique qu’ils maîtrisent bien, leur influence est puissante, mais leurs pensées sont potentiellement dangereuses quand elles ne découlent pas d’une véritable vision inclusive. Ils cultivent les clivages, nourrissent les divisions et érigent des murs de séparatisme (au propre comme au figuré.) 

Au niveau des nations, nous voyons les forces inférieures du Lion s’exprimer à travers des groupes politiques ultra-nationalistes refusant l’intégration des minorités ou des étrangers dans leur pays et prônant une forme de gouvernance extrêmement autoritaire. 

L’histoire récente, celle du 20ème siècle, s’est caractérisée par l’émergence de nombreux dictateurs. Le Maître tibétain relativise ce que nous serions tenté de juger comme le mal incarné : L’attitude assumée des dictateurs a eu sa valeur pour les peuples. « C’est une attitude qui conduit à une synthèse de la vie nationale, de ses buts et intentions. » Le dictateur unifie et fusionne les divers éléments d’un pays, et il devient le ciment d’une nation. C’est aussi de « la nature du Lion, car les êtres qui sont capables d’obtenir ces résultats sont nécessairement conscients d’eux-mêmes avec intensité. C’est là la caractéristique majeure de la personne en Lion. » Astrologie Esotérique, p. 285, éd. anglaise 

Avec la volonté-d’illuminer, qui pousse l’individu à expérimenter et à acquérir la connaissance, la volonté-de-dominer et de gouverner sont les facteurs essentiels du signe du Lion. 

Il existe aussi une façon plus noble de gouverner qui incarne les énergies du Lion. On a pu l’observer en Afrique du Sud, grâce à ce grand chef d’Etat qu’était Nelson Mandela. Celui-ci est parvenu à réconcilier deux groupes raciaux que tout semblait opposer et à établir la justice et la paix non par la force autoritaire, mais par le pouvoir de la Volonté-de-Bien. Il mit en place une action politique non-violente qui transcendait tous les clivages et intégrait toutes les communautés en une grande nation de citoyens reconnus et acceptés dans leur diversité. Nelson Mandela incarnait le roi bienveillant et sage et, pour de nombreux chefs d’Etat, il demeure un exemple en terme de gouvernance fondée sur des justes relations. Il exprima remarquablement le thème du Lion : L’activité de l’unité auto-consciente, au service de son environnement, pour répandre la lumière, l’amour et la puissance de la bonne volonté, comme le soleil répand ses rayons dans toute son amplitude.

A son sujet, il est intéressant de noter qu’il est né dans le signe du Cancer, et que les énergies du Lion ont une forte influence dans son thème astral. Par sa vie, il témoigna de la possibilité de s’extraire de la masse des hommes (dans son cas, de son groupe ethnique), de s’affirmer en tant que personnalité intégrée et de se soumettre totalement aux énergies de l’âme spirituelle et à la volonté supérieure. 

Il serait certainement utile de s’inspirer de son parcours politique pour régler la crise que traverse la Communauté Européenne. Cette crise révèle les égoïsmes nationaux, le repli sur soi, les revendications de droits et avantages sans tenir compte du devoir de solidarité. Le constat est évident : L’Europe économique et monétaire, « l’Europe des marchés », ne suffit plus. Ce qu’il nous faut, n’est-ce pas une « Europe des Consciences [1] » ? Une Europe où le sentiment patriotique de chaque nation fait place à une citoyenneté européenne responsable ?

Le pôle opposé au signe du Lion est le Verseau. On connait son importance étant donné qu’il qualifie la Nouvel Ère qui se profile devant nous. Ce qui caractérise le Verseau, c’est l’internationalisme, le partage et le service de groupe. Dans ces trois termes résident de nombreuses solutions aux crises actuelles.

La déclaration universelle des Droits de l’Homme, apportée par les Nations Unies en 1948, reflète la reconnaissance par l’humanité de la valeur de l’individu. En plus cette déclaration présente les droits de l’individu en relation à la société plus large. Elle commence en effet avec l’affirmation suivante : « Tous les êtres humains sont nés libre et égaux en droit et en dignité. Ils sont doués de raison et de conscience, et devraient agir envers les autres dans un esprit de fraternité. » Dans cette simple phrase, nous avons la relation équilibrée entre des deux pôles Lion-Verseau, c’est-à-dire l’auto-conscience, comme fondation de la conscience de groupe. Seul l’individu vraiment conscient de lui-même peut être conscient de sa dignité et de sa valeur, et donc conscient de la dignité et de la valeur de ses semblables. Une telle sensibilité amène avec elle une conscience des devoirs envers la communauté au sens large.

Le but ultime de l’expérience en Lion est de développer une conscience individuelle authentique qui peut apprécier les autres et offrir un service à l’humanité. Mais les énergies solaires ne nous amènent pas au but ultime et ne développent pas la sensibilité sans effort de notre part. Nous devons nous aligner consciemment avec les énergies de notre soleil individuel: L’âme.

Par ailleurs, le Lion a une relation unique avec le soleil, cœur de notre système solaire. L’alignement systémique et planétaire qui s’établit lors de cette Fête est un alignement cœur-âme. Le cœur de l’humanité, le cœur de la planète, la Hiérarchie spirituelle, et le cœur du soleil.

Le cinquième travail d’Hercule nous relate le combat de cet ancien disciple contre le Lion de Némée qui terrorisait tous les habitants du pays. Lorsque Hercule traquait le Lion, on nous dit qu’il poursuivait son chemin, « sans peur et cependant effrayé. » On voit ici toute la dualité du disciple, à la fois confiant et conscient des forces spirituelles qu’il porte en lui, et en même temps effrayé du fait de sa nature inférieure faillible et imparfaite. Il lui fallait donc du courage dans sa tâche. Finalement, c’est en bloquant le passage aux forces inférieures, celles de la personnalité, qu’Hercule parvient à s’aligner sur la Volonté supérieure et tuer le Lion, ce qui libéra tous les habitants de la peur qui les paralysaient.
On serait tenté de voir un parallélisme entre les attentats qui visent à terroriser le monde et le Lion de Némée. Tous les deux dévoilent un danger, celui du règne de la violence et de la peur. La question se pose quant aux actions à mener contre ce Lion moderne. Jusqu’à quel point devons-nous mobiliser nos forces dans ce combat extérieur ?

En nous inspirant de la sagesse d’Arjuna qui savait tendre l’oreille au divin Krishna et suivre Ses commentaires éclairés, nous pouvons supposer que le véritable combat est intérieur. C’est donc en nous-mêmes que nous devons traquer le Lion et le battre. Cela signifie transmuer l’égoïsme en altruisme, la peur et la haine en courage et compassion, l’ambition personnelle en aspiration spirituelle et en service altruiste… Le Mantra récité quotidiennement à 17h nous donne la clé de la victoire sur l’égo personnel :

« Puissè-je remplir mon rôle dans l’œuvre unique,

par l’oubli de moi, l’innocuité et la parole juste. »

Par l’oubli de soi, la conscience individuelle se fond dans la conscience de groupe. Le sens de l’identité est préservé, mais cette identité est maintenant en interaction consciente avec le groupe plus vaste. L’identité se définit alors comme une unité consciente de sa place, de son rôle, de sa responsabilité et de sa contribution dans le monde, en relation sensible avec ses collaborateurs. 

La question « Qui suis-je ? » est au fondement de tout chemin spirituel. La réponse « Je suis Cela » perturbe et déstabilise le mental concret, à la manière d’un koan dans la tradition du bouddhisme zen. Le mental se demande alors : « Mais qu’est-ce que Cela ? » 

« Cela » ne peut être complètement saisi par le mental inférieur. « Cela » ne peut être dominé par la personnalité. « Cela » est au-delà de la tendance exclusive de l’individu égocentré. « Cela » est seulement perceptible par l’ouverture du cœur et seulement visible par l’œil intérieur. « Cela » est inclusivité et unité.
« Je suis Cela. Cela, c’est moi. »

Ce qui est vraiment royal en l’être humain, ce n’est pas sa personnalité, aussi charismatique soit-elle. Ce qui est royal, c’est la lumière divine de l’âme. Le mot « Cela » dans la note-clé du Lion en fait référence. Et lorsque le disciple la contacte, même brièvement, cette présence lumineuse éclaire sa conscience et illumine son chemin et celui d’autrui.

A travers l’expérience répétée en Lion, le disciple peut véritablement dire : « Je suis l’âme. Je suis la relation entre l’aspect divin de l’humanité et la forme matérielle. Comme âme, je sers les objectifs du Plan. Comme âme, je peux élever, racheter et transformer selon le Plan. »

Intégrés dans la conscience de groupe, les disciples engagés suivent un processus d’identification perpétuelle allant d’un centre à un autre plus élevé, plus inclusif. Ils expriment en pensée et en action leurs responsabilités envers le tout. La fonction du signe du Lion est l’évolution de notre sensibilité en quatre phases : 

  • la sensibilité aux impacts extérieurs ;
  • la sensibilité aux souhaits et désirs du moi inférieur, la personnalité ;
  • la sensibilité au Moi supérieur, l’âme ;
  • et finalement la sensibilité spirituelle de la personnalité infusée par l’âme à l’égard du milieu environnant.

Souvenons-nous que tout le thème de la sensibilité implique en définitive la sensibilité aux contacts télépathiques qui caractérisent les relations de groupe sur le plan intérieur. En ayant cela a l’esprit, entreprenons la méditation de pleine Lune du signe du Lion.

[1] Pour plus d’information, consultez le site www.europedesconsciences.com