Vierge

Note clé de la VIERGE

"JE SUIS LA MÈRE ET L'ENFANT. MOI, DIEU, JE SUIS MATIÈRE."

Le but de cette réunion est de pratiquer la méditation de groupe en tant qu’acte de coopération avec le Plan établi par la Hiérarchie pour l’humanité.

Au moment de chaque fête de pleine lune, l’énergie qualifiée par la constellation concernée s’écoule dans les rangs des êtres humains attentifs, diffusant les attributs divins dans la conscience de l’humanité. Cet influx spirituel peut être canalisé en méditation et dirigé vers le mental et le coeur des hommes et des femmes partout dans le monde. La technique de la méditation gouverne toutes les expansions de conscience, tout enregistrement du Plan, du Dessein, ainsi que le processus complet du développement évolutif.

Le travail mensuel de la pleine lune sème la graine de la nouvelle religion mondiale à venir. Dans le futur, toutes les personnes d’inclination et d’intention spirituelles, partout, respecteront les mêmes jours sacrés. Cette unanimité d’effort permettra de créer un réservoir de ressources spirituelles et un effort uni spirituel. Les individus engagés dans ce travail d’invocation seront rapidement capables de poser des actes en tant que médiateurs, ouvrant la porte à des énergies d’une réelle spiritualité qui pourront affluer pour le bien et la stimulation des masses et des trois règnes inférieurs.

“Le symbole de la Vierge concerne le but global du processus évolutif qui est de protéger, de nourrir et finalement de révéler la réalité spirituelle cachée. Celle-ci est voilée par chaque forme mais la forme humaine est équipée et apte à manifester cette réalité d’une manière différente de toute autre expression de la divinité et, à rendre ainsi tangible et objectif ce en vue de quoi tout le processus créateur a été conçu. ...La Vierge est la Mère cosmique parce qu’elle représente cosmiquement le pôle négatif en lien avec le pôle positif qu’est l’esprit.”

Astrologie Esotérique, p. 252, édition anglaise

Le texte anglais est en cours de traduction. Merci pour votre compréhension.

"Throughout the whole process of growth and evolution, and potent in Virgo, runs the theme of service." Service underlies the evolutionary process in this planet. We can consciously cooperate with this process as we learn to live more by the dictates of the soul and less by the demands of the personality. But the effort towards cooperation is not for our own benefit. We would all be better off personally for having redeemed our personalities and having learned how to live, even by a little, as a soul in manifestation; but the essential purpose is that through these expansions and growth in consciousness we may become of greater service to humanity as a whole. Service is not a matter of planned and contrived activity; not necessarily participation in worthwhile actions, although these too are needed; but as one is capable of reflecting soul energy into every aspect of daily life, it not only transforms the environment, but acts as a transmutative agent within the heart of humanity. It serves also to contribute to the transfiguration of the whole human personality by the power of the human soul. Service in its true sense is a spontaneous effect of soul control, based on love for humanity. Love and service are inseparable qualities in the life of the soul and in the endeavour of the soul to express itself more perfectly through the personality form. In Virgo we can develop this demonstration of love as right relationship and service as an attribute of love.

Allocution de Pleine Lune

Genève - Vendredi 16 septembre 2016

Chers amis, bienvenue à toutes et à tous, ici à Genève et bienvenue également à tous les internautes qui nous rejoignent pour cette méditation de Pleine Lune de la Vierge. Elle nous offre l’opportunité d’utiliser d’une manière consciente, l’énergie d’unification, dispensée par Elle-même comme une nourriture subtile, rayonnant sur la Terre. L’énergie d’unification est clairement et particulièrement exprimée par la note clé symbolisant ce signe zodiacale : « Je suis la Mère et l’Enfant ; Moi, Dieu, je suis matière ».

Maintenant, préparons-nous à recevoir, en tant que groupe, ces énergies, si puissantes et utiles à notre évolution humaine. Demeurons un moment silencieux pour laisser résonner en nous cette note clé et nous aligner en pensée sur l’âme de groupe.

Mantram du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde

Que la puissance de la Vie Une afflue par le groupe de tous les vrais serviteurs du monde ;

Que l’Amour de l’Ame unique caractérise la vie de tous ceux qui cherchent à aider les Grands Etres ;

Puissions-nous remplir notre rôle dans l’Oeuvre unique, par l’oubli de soi, l’innocuité et la parole juste.

OM

La structure du Zodiaque reflète le sublime ordre cosmique appelé dharma dans les livres sapientaux de l’Inde ancienne. Dans ce cycle de manifestation, l’évolution se poursuit, grâce à la juxtaposition des opposés qui sont toujours en conflit, et en même temps, dans un équilibre dialectique ayant comme but de trouver un point d’harmonie. Lorsque ce point est défini et mûri intérieurement, d’autres couples d’opposés entrent à nouveau en conflit.

Le processus est analogue à celui de la crise, employée comme outil d’évolution. La crise engendre le conflit entre deux opposés et pour la surmonter il faut trouver un point d’équilibre entre les deux, mais considéré d’un point de vue supérieur réussissant à inclure l’essence des deux opposés. De manière magistrale, le Zodiaque représente la carte qui nous guide à l’intérieur des couples d’opposés et nous fournit le moyen d’arriver au point d’équilibre. Nous avons ainsi la série des signes masculins, positifs, actifs, qui sont alternés et opposés à la série des signes féminins, négatifs, passifs. Chacun d’eux est qualifié par l’énergie des quatre éléments : terre, eau, feu et air ; eux aussi polarisés comme féminins (terre et eau) et masculins (feu et air). Dans leur succession saisonnière on a donc un équilibre parfait, déterminé par la prédominance alternée de l’énergie masculine et de l’énergie féminine. On sait que le Zodiaque représente la grille énergétique établie au début de l’évolution humaine pour accueillir le développement des civilisations. Beaucoup d’entre elles l’ont reconnu et honoré, en appliquant pour elles-mêmes, les règles d’harmonie et d’équilibre que l’homme n’arrivait pas à réaliser pleinement dans la gestion de sa propre vie.

Toute la manifestation de notre monde sur les trois niveaux : physique, astral/émotionnel et mental, est basée sur le rapport dialectique des opposés. Si on veut le représenter par une image, la plus efficace est surement celle du Tao (le Chemin, la Voie), avec ses parties blanche et noir (yin et yang) qui s’interpénètrent réciproquement. Chacune, dans son point maximal de développement renferme en son intériorité, une partie de l’autre. Cela signifie que chaque polarité, arrivée au maximum de son expression, comporte déjà à l’intérieur d’elle-même, le germe de son opposé. Le Tao est la « Mère du monde », le principe qui engendre tout ce qui existe, la force fondamentale de l’univers qui coule en toutes choses. Il peut être considéré comme la matrice préalable au sein de l'univers, adaptée au passage du qi ou souffle originel, précédant la parité binaire du yin-yang. Ainsi le monde avance, en passant d’un opposé à son contraire, dans une pérenne mutation, comme nous l’apprend l’ancien livre « Yi-King », le Classique des changements ou Livre des Mutations. Toutes les possibilités se développent à partir de la représentation d’un trait brisé (ligne féminine) et un trait plein (ligne masculine), qui se combinent entre eux jusqu’à 64 hexagrammes.

La prochaine étape dans l’évolution de l’humanité va inclure le rééquilibrage des deux polarités d’énergies masculine et féminine à l’intérieur de l’être humain, allant ainsi, au delà de la caractérisation sexuelle physique. 

Tout cela se reflète au niveau planétaire, où un rééquilibrage est en train de s’établir entre l’énergie masculine et féminine, entre l’hémisphère sud (féminin) et l’hémisphère nord (masculin). Toutes les Ames éveillées le perçoivent et le réalisent alchimiquement par l’excellence du grand œuvre intérieur, consistant à équilibrer et unifier les aspects masculins et féminins, conduisant ainsi à la création du divin Androgyne sacré : le but devant chacun d’entre nous. Il ne peut y avoir fusion d’âme et de personnalité sans qu’il y ait également fusion des deux aspects énergétiques masculin et féminin. Au contraire, cette fusion est possible seulement quand la personnalité est négative (féminine) par rapport à l’âme.

Dans ce parcours, que nous tous, sommes en train d’accomplir, les énergies caractérisant les différents signes, se succèdent dans leurs descente sur l’humanité, en alternant des impulsions de deux genres et en poussant doucement à l’unification. Dans ce contexte, nous pouvons donc exploiter toutes les opportunités évolutives que le signe de Virgo nous offre. Les énergies que nous nous préparons à canaliser, sont polarisées en modalité féminine, donc elles ont des caractéristiques de passivité, des capacités de réception et d’accueil. Elles sont qualifiées par l’élément terre, qui confère le sens pratique et la capacité de réaliser et concrétiser. Grâce à ces qualités nous avons la grande opportunité d’ancrer pratiquement et réellement l’énergie féminine en nous-même. Les énergies globales que chaque signe véhicule et transmet, sont synthétisées par une phrase entonnée par l’âme envers la personnalité. Comme nous l’avons vu plus haut, la note-clé de Virgo est : « Je suis la Mère et l’Enfant ; Moi, Dieu, je suis matière ».

Curieusement cette phrase en rappelle une autre lui ressemblant et dont la résonnance interne, met fin à la dualité âme/personnalité : « je suis l’amant et l’aimé ; je suis celui qui désire et celui qui est désiré ; je suis celui qui cherche et celui qui est cherché ». Donc grâce à l’énergie de Virgo nous avons la possibilité de recomposer la dualité primordiale entre esprit et matière, car ce signe nous présente des opposés déjà intrinsèquement unifiés. Le moyen induisant l’unification est l’amour-compassion impersonnel de l’archétype de la Mère. La Mère est la personnification de l’Amour impersonnel du Créateur envers les créatures mais d’une plus grande accessibilité et plus compréhensible à l’expérience humaine. La façon la plus simple de le décrire est la reconnaissance, dans la personne qui est devant nous, d’une expression/manifestation différente du même principe divin, que nous sommes/manifestons/exprimons. Donc l’amour de la Mère est l’aspect de l’amour impersonnel le moins conditionné que nous sommes à même de concevoir. Réfléchissons comment l’archétype de la Mère a trouvé son expressions dans Marie, la mère de Jésus : la plus grande capacité de ressentir et d'éprouver l’Amour impersonnel, l’a amenée à expérimenter le maximum de douleur, en voyant son Fils souffrir et mourir. Grâce à cet exemple on peut comprendre la vraie signification du mot « compassion » : du latin cum passio, c’est-à-dire « souffrir avec ». Rien à voir avec plaindre ou avoir pitié de quelqu’un.

Si l’amour inconditionné de la Mère est un des attributs de l’énergie de Virgo, il y a deux autres manifestations de l’amour à considérer. Le premier qualifie l’énergie féminine avec l’archétype d’Ève : la soif de connaissance et d’expérience, le mental de l’homme, l’autre moitié du ciel qui a donné naissance au segment évolutif de cette ère. Le second qualifie l’énergie féminine avec l’archétype d’Isis, qui inclut à la fois deux aspects : la prêtresse et la fertilité, celle qui donne naissance au fils du désir.

Ces trois Vierges, ces trois Mères, représentent la formation et la fonction de trois aspects de la personnalité, à travers lesquels le Christ intérieur doit trouver son expression : Eve, l’aspect mental ; Isis, l’aspect astral- émotionnel ; Marie, l’aspect physique. Ensembles elles symbolisent l’entière nature de la forme qui, intégrée, est appelée la personnalité.

Tous ensembles ces trois aspects symbolisent également une autre signification intrinsèque dans le signe de Virgo : la nourriture. Comme la saison de la Vierge est celle de la récolte, de la conservation dans le grenier, ainsi la qualification énergétique nous parle de nourriture à tous les niveaux. L’être humain a besoin de nourriture physique, de nourriture émotionnelle (par la vision de la beauté, par exemple), de nourriture mental (par l’acquisition des nouvelles idées) et de nourriture spirituelle (par la prière et la méditation). Chaque type de nourriture doit être le plus salutaire que possible, en terme d’efficacité, pour la croissance holistique de l’être humain. Donc il ne s’agit pas de nourritures indifférenciées, car ici entrent en jeux, les qualités d’analyse et la capacité de discernement, typiques de ce signe de la Vierge.

En synthèse, La Vierge est la Mère cosmique parce qu'elle représente sur l’échelle cosmique le pôle féminin/négatif/réceptif du Père cosmique, l’Esprit. Au cours de cette période, l’énergie se déversant de Virgo fournit à l’humanité, la grande occasion de pouvoir travailler sur l’intégration et la fusion de ces deux polarités, car ici, elles ont un échange réciproque, l’une sert l’autre consciemment. Elles ne sont pas en opposition conflictuelle, mais en service mutuel. 

Comme la Mère est le ventre silencieux et obscur où la vie germe et grandit, de la même manière, son énergie agit au niveau de la personnalité. En Virgo naissent et se consomment les crises, grandes ou petites, qui produisent croissance, expansion, ainsi qu’une nouvelle et plus ample conscience avançant cycliquement et rythmiquement. Du progrès auto-conscient on approfondit la concentration en soi-même, pour son propre développement personnel premièrement et spirituel après. Puis on arrive enfin à comprendre la nécessité de diriger ces énergies vers la production d’une synthèse avec une attitude de service altruiste. Curieusement le thème du service, ainsi relié à ce signe, est reconnu aussi par l’astrologie traditionnelle.

Les personnes nées avec le Soleil ou l’ascendant dans ce signe, découvrent bientôt que se dédier aux autres par une quelconque forme de service, leurs donne de la joie, le sens d’appartenance et une très forte motivation intérieure. Grâce à ce soutien, elles conquièrent la capacité de demeurer solides en traversant les différentes crises et, au fur et à mesure qu’elles avancent, la vraie humilité mûrit en elles. On a défini le signe de la Vierge comme celui des « petites affaires quotidiennes » et effectivement le souci pour les petites choses de tous les jours peut empêcher de monter le regard vers les grands horizons. Mais si on arrive à balancer l’humilité des petites choses avec la correcte estime de soi même, découlant de la réalisation de son devoir dans une attitude de service, le risque d’excès sera annulé et on arrivera à la vrai humilité, laquelle n’est rien d’autre qu’une sereine conscience de ses propres capacités, après avoir expérimenté et reconnu les hauteurs et profondeurs de la vie.

Un Maitre mettait en garde sur le risque, typique de ce temps, de tomber dans la pratique du service vécu seulement avec de grandes capacités mentales et d’organisation, mais dépourvu d’amour-compassion. L’énergie de Virgo, en unifiant en soi même amour et service, nous protège de ce risque et nous aide à avancer, solides, dans la bonne direction.

Enfin, grâce à l’énergie de Virgo, le Christ intérieur, après de très très longues vies de gestation, vient à la Lumière et la Mère se reconnait finalement dans le Fils. L’illusion de la dualité est dépassée et les opposés sont finalement réunis.

Méditons maintenant en adéquation avec l’âme et le groupe sur la note clé de Virgo : 

« Je suis la Mère et l’Enfant ; Moi, Dieu, je suis matière ».