Lucis Trust / École Arcane / Douze Fêtes Spi... / Gémeaux / Allocution de la Fête du Christ  

Allocution de la Fête du Christ

Chers
 amis,
 bienvenus. 
Aujourd’hui, 
nous
 sommes 
réunis
 pour 
célébrer 
la
 Fête
 du 
Christ, 
ce 
Grand
 Être 
spirituel,
 qui
 est
 à
 la
 tête
 de
 la
 Hiérarchie
 Spirituelle
 de
 notre
 planète.
 On
 l’appelle
 “le
 Maître
 de
 tous
 les
 Maitres
 et
 l’Instructeur
 des
 anges
 et
 des
 êtres 
humains”
 ;
 c’est 
“l’Instructeur 
Mondial”.


Depuis
 1952,
 la
 Pleine
 Lune
 des
 Gémeaux
 est
 aussi
 devenue
 la
 Journée
 Mondiale
 de
 l’Invocation
 et
 la
 fête
 de
 Bonne
 Volonté. 
Cette 
fête 
est 
la
 culmination
 des 
efforts
 entrepris 
et 
réalisés 
lors
 des 
fêtes
 de 
Pâques 
et 
de 
Wesak
 :
 c’est‐à‐dire
 que
 les
 énergies
 reçues
 par
 le
 Christ
 durant
 Wesak
 sont
 libérées
 vers
 l’humanité
 afin
 d’élever
 la
 conscience
 humaine
 vers
 des
 valeurs
 plus
 hautes
 d’amour,
 de
 tolérance,
 de
 coopération,
 de
 fraternité
 et
 de
 bonne
 volonté.


De 
nombreuses
 personnes,
 dans
 toutes 
les 
régions
 du 
monde,
 se 
réunissent 
aujourd’hui 
pour 
célébrer 
cette 
fête,
 pour 
méditer
 et 
utiliser
 la 
“Grande 
Invocation”
 dans
 différentes 
langues
 et
 dialectes 
;
 cela 
établit 
un
 champ
 de
 force
 magnétique
 et
 invocatoire
 attirant
 les
 énergies
 de
 lumière,
 d’amour
 et
 de
 volonté
 de
 bien,
 atteignant
 la
 conscience
 humaine 
et
 irradiant
 tous
 les
 esprits 
et 
cœurs 
humains.


Durant
 les
 fêtes
 spirituelles,
 il
 se
 produit
 une
 opportunité
 spéciale
 afin
 de
 pouvoir
 collaborer
 de
 façon
 plus
 efficace
 à
 la
 canalisation
 des
 énergies
 qui
 émanent
 des
 qualités
 astrologiques
 du
 moment
 ;
 puisque
 durant
 la
 pleine 
lune
 l’énergie
 solaire,
 qui
 est
 la
 source 
d’énergie
 de 
toute 
la
 vie 
sur
 la 
Terre,
 arrive 
plus
 directement 
et 
sans
 interférences.
 En
 participant
 à
 ce
 canal
 spirituel
 d’alignement
 entre
 Shamballa,
 la
 Hiérarchie
 et
 l’humanité,
 en
 créant
 ce
 pont
 de
 lumière,
 d’amour
 et
 de
 sagesse,
 nous
 participons
 à
 son
 extériorisation
 sur
 le
 plan
 physique,
 nous 
transformant 
ainsi
 en 
co‐créateurs
 conscients.



Gardons
 un
 moment
 de
 silence
 afin
 de
 nous
 unir
 subjectivement
 et
 nous
 concentrer
 sur
 l’amour
 versée
 vers
 toute 
l’humanité,
 durant
 cette 
pleine 
lune
 des
 Gémeaux.

Disons
 tous 
ensembles
 l’affirmation
 de
 l’Amour
:


Au centre de tout Amour, je demeure

Depuis
 ce 
centre,
 moi
 l’âme, 
je 
me 
tourne 
vers
 l’extérieur


Depuis
 ce
 centre,
 moi 
celui
 qui 
sert, 
je 
travaille,


Que 
l’Amour 
du 
Soi 
Divin
 se 
répande


En
 mon 
cœur,
 à 
travers
 mon
 groupe
 et 
dans 
le 
monde 
entier


OM


L’histoire
 des
 Gémeaux
 est
 celle
 de
 la
 croissance
 de
 l’être
 humain
 vers
 la
 maturité
 spirituelle
 et
 celle
 de
 la
 manière 
par
 laquelle
 le
 contrôle
 de
 l’âme 
s’exerce
 sur
 la 
personnalité
 et
 sur 
la
 matière.
 C’est 
un
 signe
 d’air
 qui
 inaugure
 donc 
les
 changements
 et
 porte 
de 
nouvelles
 idées
 qui
 inondent
 le 
monde.
 Emergent 
alors 
de 
nouvelles
 lignes
 développées
 d’approches
 de 
la
 vérité
 spirituelle.
 C’est 
la 
force 
qui 
provoque 
les 
changements 
nécessaires
 à
 l’évolution
 de
 la
 conscience
 christique.
 
 C’est
 le
 signe
 des
 messagers
 de
 Dieu
 
 qui,
 à
 travers
 les
 époques,
 sont
 venus
 sur 
Terre
 pour
 apporter
 la 
lumière
 et 
la
 vision 
vers
 le 
développement
 d’une
 conscience 
plus 
étendue 
et 
une
 croissance 
spirituelle
 de
 l’être
 humain.



C’est
 la
 représentation
 de
 celui
 qui
 chemine
 intérieurement
 à
 la
 recherche
 de
 la
 sagesse
 intérieure
 :
 il
 passe
 d’abord
 par
 l’aveuglement
 face
 au
 divin,
 puisqu’il
 cherche,
 durant
 longtemps,
 en
 étant
 centré
 sur
 la
 partie
 matérielle
 de 
la 
vie.
 Puis,
 avec
 le 
temps, 
il
 comprend
 que 
c’est 
depuis 
un 
plan 
plus 
élevé, 
le
 plan 
mental,
 qu’il 
doit chercher
 pour
 atteindre
 la
 sagesse.
 Quand,
 continuant
 à
 chercher
 la
 sagesse,
 il
 traverse
 le
 mirage
 et
 l’illusion,
 croyant
 que
 la
 divinité
 est
 à
 l’extérieur
 et
 en
 donnant
 tout
 le
 pouvoir
 aux
 maîtres
 extérieurs
 qui,
 en
 réalité,
 le
 conduisent 
à
 l’esclavage 
et 
à 
la 
renonciation 
du
 propre 
pouvoir
 divin,
 c’est
 alors,
 dans
 la 
douleur 
de 
cet
 esclavage,
 que
 résonnent
 en
 son
 for
 intérieur
 les
 paroles
 suivantes
 :
 “La
 vérité
 est
 à
 l’intérieur
 de
 soi‐même”.
 Dans
 la
 reconnaissance
 du
 vrai
 Moi,
 il
 comprend
 la
 signification
 de
 l’ancienne
 maxime
 :
 “connais‐toi
 toi‐même”
 afin
 de
 pouvoir 
se 
libérer
 des 
chaînes 
extérieures
 qu’il 
a 
forgées 
depuis 
si
 longtemps.




La
 note‐clé
 des
 Gémeaux
 dit
:
 “Je
 reconnais
 mon 
autre 
moi,
 et
 dans 
l’effacement 
de 
ce
 moi, 
je 
crois 
et 
luis.” 
Dans
 ce
 signe,
 se
 vit
 la
 dualité
 entre
 la
 forme
 et
 l’âme,
 d’une
 part,
 entre
 le
 moi
 personnel
 qui
 jusqu’à
 un
 moment
 a
 travaillé 
librement
 et 
séparément,
 ne 
se 
reconnaissant
 que 
lui‐même 
;
 et,
 d’autre
 part,
 la
 reconnaissance 
du 
vrai
 “Moi” 
le
 “Moi 
Supérieur”
 qui 
travaille
 et
 vit 
avec 
l’intention
 claire
 et 
dirigée
 vers
 l’expression 
de
 l’amour
 sur 
le
 plan 
physique,
 mettant
 en
 relation
 et
 fusionnant 
les
 mondes
 extérieur 
et 
intérieur,
 matière
 et 
esprit
 en
 Un.



Ainsi,
 en
 persévérant
 dans
 la
 recherche
 du
 vrai
 Moi,
 sont
 faits
 les
 premiers
 pas
 pour
 “apprendre
 à
 servir”
 et
 comprendre 
que
 le 
chemin
 vers
 la 
sagesse
 est
 toujours
 marqué 
par 
le 
Service.
 A 
mesure
 que 
l’on
 rencontre 
et 
vit
 la
 douleur
 des
 autres,
 on
 apprend
 progressivement
 à
 compenser
 la
 douleur
 du
 prochain
 et
 à
 comprendre
 que
 c’est
 à
 travers
 l’amour
 que 
nous 
pouvons 
apprendre 
à 
servir. 
Nous 
devenons 
alors 
de 
vrais 
serviteurs.


Dans
 un
 passage
 des
 Rayons
 et
 Initiations
 (p.
 78),
 il
 est
 dit
 :
 «
Certains
 grands
 concepts
 sont
 bien
 saisis
 par
 l'homme.
 Certains 
grands 
espoirs
 prennent 
forme 
et 
vont 
modeler 
la 
vie 
humaine.
 Certaines 
grandes 
spéculations
 vont
 devenir 
des
 théories 
expérimentales 
et, 
plus 
tard,
 se 
révéleront 
être 
des 
faits 
prouvés. 
Derrière
 tout
 ceci, 
il
 se
 produit
 deux
 choses
 :
 les
 hommes
 sont
 stimulés
 et
 amenés
 au
 point
 de
 tension
 nécessaire
 qui
 (résultant
 d'une
 crise)
 doit 
précéder 
un
 grand
 mouvement
 en
 avant 
sur 
le 
sentier
 de 
l'évolution. 
Deuxièmement,
 un
 processus
 de
 réorientation 
se 
poursuit,
 qui 
permettra 
finalement
 aux
 hommes
 de
 présenter
 un 
front
 uni
 sur
 des 
points
 de 
vue
 jusque 
là 
considérés
 comme
 les 
visions 
vagues 
de
 rêveurs
 optimistes 
et
 intelligents.
 Il
 existe 
une
 grande 
agitation
 et
 un
 grand
 mouvement.
 Le
 monde
 des
 hommes
 bouillonne
 en
 réponse
 à
 l'influx
 d'énergie
 spirituelle.
 Cette
 énergie
 a
 été
 évoquée
 par
 le
 cri
 inaudible
 de
 l'humanité
 elle‐même.
 L'humanité
 –
 pour
 la
 première
 fois
 de
 son
 histoire
–
est
 devenue 
invocatoire 
spirituellement.”



Nous
 savons
 que 
le 
monde
 actuel
 est
 en 
crise, 
nous
 pouvons
 voir
 cette 
preuve 
latente 
partout
 sur 
la 
planète 
et
 elle
 s’exprime
 de 
diverses 
façons.
 Mais,
 si 
nous
 explorons 
ou 
jetons 
un
 oeil
 sur 
les
 pas 
réalisés 
en 
conscience 
dans
 les
 différents
 champs
 d’activité
 humaine,
 nous
 voyons 
le 
compromis 
fait
 dans
 tous
 types
 d’associations
 et
 chez
 tous
 citoyens,
 partout,
 afin
 de
 construire
 des 
projets 
et 
trouver
 des
 solutions 
destinées 
au 
bien 
commun
 et
 à
 la
 croissance
 vers
 la
 conscience 
d’une 
humanité‐Une, 
dans
 notre
 foyer 
commun,
 la
 planète
Terre.




En
 cherchant
 quelques
 exemples,
 nous
 voyons
 que
 dans
 l’écologie
 –
 service
 de
 la
 terre
 ‐,
 nous
 trouvons,
 par
 exemple,
 Vandana
 Shiva,
 ayant 
une
 licence
 en 
Physique,
 Philosophie 
et
 écologiste. 
Inspirée 
par 
l’esprit 
pacifiste
 de
 Gandhi,
 elle
 prend
 l’initiative
 et
 lance
 des
 projets
 pour
 l’agriculture
 non
 violente,
 pour
 la
 protection
 de
 la
 biodiversité 
;
 elle 
crée 
cinquante 
banques 
de
 semences 
communautaires
 qui 
concernent
 plus
 de
 cinq
 cent
 mille
 agriculteurs ;
 elle
 crée
 un
 centre
 d’apprentissage
 pour
 la
 sauvegarde
 de
 la
 biodiversité.
 Elle
 reçoit
 ainsi
 le
 prix
 Nobel
 alternatif.
 En
 faisant
 tout
 cela,
 avec
 un
 esprit
 de
 religiosité
 ou
 de
 spiritualité
 hindoue,
 elle
 énonce
 que
 :
 “Vivre
 dans
 un
 monde
 réel 
en 
reconnaissant 
les
 grandes 
lois
 du
 cosmos ..., 
il 
faut
 oser 
pour
 aller
 vers 
les 
potentiels
 les
 plus
 poussés
 de
 l’homme !
 Il
 existe
 des
 principes
 universels
 et
 notre
 devoir
 en
 tant
 qu’humains
 est
 de
 dynamiser 
les 
lois
 de 
la
 Création”
.

Dans
 le 
domaine
 économique, 
ont
 surgi,
 par 
exemple, 
les
 monnaies
 complémentaires
 et
 alternatives,
 telles
 que
 “Meures”
 dans 
la
 Drome, 
“Bogue”, 
en 
Ardèche, 
le 
“Wir”
 en 
Suisse, 
le
 “Chavico” 
à
 Grenade, 
le 
“Rubis” 
à
 Malaga.
 On
 les
 utilise
 dans
 beaucoup
 de
 pays
 dans
 le
 monde.
 On
 les
 estime
 à
 quelques
 cinq
 mille.
 Elles
 sont
 souvent
 nommées
 aussi
 les
 “monnaies
 sociales”
 puisqu’elles
 permettent
 de
 faire
 des
 échanges
 économiques
 selon
 certaines 
valeurs
 sociales 
:
 de
 justice 
sociale et 
d’écologie.
 Dans
 le
 même 
esprit,
 ont
 également 
été 
développés
 des
 systèmes 
d’échanges
 de
 services 
entre 
les 
personnes,
 avec
 comme 
finalité, 
non 
pas 
de 
s’enrichir,
 mais
 bien
 de 
partager 
les
 expériences 
et 
le
 savoir,
 en
 vue
 d’une
 vie
 meilleure
 pour
 tous.
 Ainsi,
 nous 
trouvons 
aussi
 d’autres
 exemples,
 tels
 que
 le
 commerce
 Juste,
 afin
 qu’il
 soit
 possible
 pour
 les
 petits
 producteurs,
 que
 leurs
 produits
 soient
 plus
 rentables,
 tandis
 qu’à
 l’autre
 bout
 du
 monde,
 on
 nous
 garantit
 des
 produits
 de
 qualité
 et
 qui
 soutiennent,
 tout
 à
 la
 fois,
 les
 économies
 et
 les
 commerces
 d’autres
 peuples,
 et
 ce,
 avec
 le
 respect
 éthique
 du travail d'autres humains.

Les
 microcrédits
 fondés
 par
 Muhammad
 Yunus,
 dans
 l’esprit
 d’aider
 les
 personnes
 les
 plus
 défavorisées
 pour
 pouvoir 
créer
 de
 petites 
entreprises,
 des 
micro‐économies,
 et,
 sortir
 ainsi
 de
 la 
pauvreté
 ;
 actuellement, 
ils
 ont
 évolué
 et
 se
 sont
 perfectionnés.
 Nous
 avons
 des
 organisations
 de
 micro‐crédits
 et
 une
 économie
 solidaire
 fonctionnant
 dans
 le
 monde
 entier
 :
 à
 titre
 d’exemple,
 Microfides,
 fondation
 de
 micro‐finances
 et
 de
 développement 
en 
Equateur 
;
 Oikocredit
 au
 Pays
 Basque
 ;
 Idepro 
en 
Bolivie,
 Oxus 
Microfinance 
au
Tadjikistan.



Finalement,
 nous
 voyons
 que
 c’est 
l’implication 
des
 peuples 
et
 des 
citoyens,
 et 
leurs 
petits 
gestes
 quotidiens,
 qui
 permettent
 de
 réaliser
 des
 changements
 en
 conscience
 dans
 la
 société.
 Pour
 changer
 le
 monde,
 il
 faut
 que
 chacun
 d’entre
 nous
 changions
 notre
 façon 
de 
pensée,
 nos
 sentiments
 et
 donc,
 notre
 mode 
de
 vie. 
Changer 
les
 détails
 de 
notre 
vie
 quotidien ne
 permettra pas
 de
 changer 
pour 
un
 monde 
meilleur.
 Un
 autre
 signe 
que
 nous 
voyons
 dans
 la
 population,
 est
 que
 c’est
 devenu
 en
 quelque
 sorte
 habituel
 de
 faire
 un
 travail
 de
 développement
 personnel,
 de
 rechercher
 la
 paix
 intérieure 
à
 travers 
la
 religion
 et 
la
 spiritualité,
 d’utiliser,
 comme
 une
 habitude,
 la
 méditation
 afin
 d’unir
 la
 vie
 personnelle
 avec
 la
 vie
 intérieure
 ou
 spirituelle
 dans
 ses
 diverses
 formes
 d’expression
 :
 par
 exemple,
 la
 méditation
 Bouddhiste,
 Zen,
 Soufie,
 la
 Pleine
 conscience
 et
 bien
 évidemment
 la
 méditation
 occulte.
 Tout
 cela
 constitue
 des
 signes
 clairs
 de
 la
 prise
 de
 conscience
 que
 l’humanité
 acquiert
 lentement 
vers 
une 
rencontre
 du 
vrai
 Être 
spirituel.



Mais 
il 
faut
 faire
 un
 pas 
de
 plus 
: 
en 
ressentant 
et 
en 
étant 
en 
union 
intérieure 
avec 
tous
 les 
autres
 êtres 
humains,
 dans
 le
 but
 d’invoquer
 la
 divinité
 et
 d’évoquer
 dans
 la
 conscience
 humaine
 le
 développement
 des
 qualités
 divines,
 tout
 en
 élargissant
 la
 conscience
 individuelle
 vers
 la
 conscience
 de
 groupe.
 C’est
 à
 cette
 fin
 que
 des
 personnes
 de 
toutes 
les
 convictions 
et
 tendances 
religieuses 
s’unissent
 en 
utilisant 
la 
beauté
 et 
le 
pouvoir
 de 
la
 Grande
 Invocation.



Afin 
d’impulser 
le
 développement 
évolutif
 des
 humains, 
la
 Grande 
Invocation 
a
 été 
diffusée.
 Le 
processus
 naturel
 et
 la
 tendance 
évolutive
 est
 d’ouvrir
 le
 chemin,
 en
 allant
 de 
l’obscurité
 vers 
la
 lumière, 
de
 l’irréel
 au 
réel,
 de
 la
 mort
 à 
l’immortalité 
;
 et 
qui
 est 
inhérente 
à
 toutes 
les 
formes,
 contenant 
la
 semence
 de 
l’invocation
 de
 ce 
qui 
est
 supérieur, 
l’aspiration
 et 
la 
demande
 de 
ce
 qui 
est 
le
 plus 
élevé,
 et 
ce, 
afin
d e
 contacter
 et 
d’étendre 
la 
propre
 conscience
 vers
 des 
plans
 supérieurs. 
Pour
 ce
 faire, 
durant 
cette
 ère,
 est
 livrée
 à 
l’humanité
 la 
Grande 
Invocation
 qui
 est
 un
 instrument
 afin
 d’invoquer
 et
 préparer
 la
 réapparition
 du
 Christ.
 La
 Grande
 Invocation
 permet
 aussi
 d’éveiller 
la
 conscience 
de 
la
 race 
humaine
 vers
 un 
changement
 profond,
 où 
la
 note
 dominante 
sera
 l’expression
 des
 valeurs 
spirituelles
 dans 
les 
relations
 humaines.


Sur
 ces 
réflexions,
 nous
 pouvons
 maintenant
 méditer 
sur 
la
 note 
clé
 des 
Gémeaux,
 “Je
 reconnais 
mon 
autre 
moi,
 et
 dans 
l’effacement
 de 
ce 
moi, 
je 
crois 
et 
luis”.