Lucis Trust / École Arcane / Douze Fêtes Spi... / Poissons / Pleine Lune des Poissons  

Pleine Lune des Poissons

Bonsoir, Cher-e-s Ami-e-s.

Nous pouvons noter que, ce mois-ci, nous nous réunissons quasiment à l'heure exacte de la Pleine Lune, 17h09 GMT, c'est-à-dire 19h09, heure de Genève.

Le deuxième aspect particulier de la réunion de ce mois-ci est que les énergies de Poissons correspondent à la fin du cycle des douze fêtes spirituelles annonçant le renouveau des énergies synthétisées en expériences vécues durant une année. En effet cette période prépare le cycle suivant qui sera amorcé, comme chaque année à la Fête de Pâques, en Bélier.

Le symbole des deux poissons juxtaposés exprime le lien à réaliser entre l'âme et la personnalité. En Poissons, dans l'individu et dans le groupe, ce lien d'unité est renouvelé. Dans un champ élargi de la conscience planétaire, l'humanité Aspirante ou Disciple, en tant que personnalité, s'efforce d'intégrer l'Âme ou le Royaume des Âmes, à savoir la Hiérarchie, dans son champ de service. Les notions de rédemption ou de spiritualisation de la matière terrestre (mentale, astrale et etherico-physique), d'élévation et d'expansion de la conscience du groupe aspirant ou disciple, prennent tout leur sens en Poissons, le signe du Christ sauveur.

De nos jours, il est dit que le sauveur se trouve en chacun de nous, dans nos cœurs. C'est également la tâche du Sauveur, communément appelé "Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde" ou "Sauveurs du Monde", pourrait-on dire. En Poissons, la mort de la personnalité transforme l'aspirant ou disciple à l'état de "sauveur". Rappelons, à ce titre, que ce signe astrologique correspond à la note-clé : « Je quitte la maison du Père et, en revenant, je sauve. » car ce signe génère la chaleur de l'amour et de la compassion nécessaire au salut de l'humanité.

Nous pouvons, ainsi, saluer la source cosmique de toute vie et d'énergie en affirmant notre responsabilité par les mots d'un ancien mantram, le Gayatri :

O Toi qui soutien l'univers,
De qui toute chose procède,
A qui toute chose retourne,
Dévoile pour nous la face du vrai Soleil Spirituel
Caché par un disque de lumière doré
Afin que nous puissions connaître la vérité
Et accomplir pleinement notre tâche
Alors que nous cheminons vers Tes pieds sacrés.

Comme il est écrit, dans les Travaux d’Hercule, dans le signe des Poissons, le disciple doit ramener le troupeau de bœufs roux, symbolisant l’humanité, à la Cité sacrée dans une coupe d’or ou calice (symbolique du Saint Graal) pour l’offrir à Athéna, Déesse de la sagesse et de la combativité spirituelle. Aussi, Hercule apparaît-il ici comme le Sauveur du Monde ayant acquis toutes les qualités de l’âme antérieurement sur la roue zodiacale. C'est en tuant le monstre à trois têtes, symbole de l’être humain avec ses corps mental, émotionnel et physique, qu'il sauve les hommes en spiritualisant leurs personnalités, par un acte rédempteur : élever la coupe vers les cieux pour leur transmettre la lumière de l’âme et le feu de l'Esprit.

Le travail spirituel des "fils de Dieu" intelligents consiste justement à être des transmetteurs via le mental, de l'énergie triadique spirituelle reçue, notamment en méditation de groupe, comme à cette présente réunion de Pleine Lune. Ainsi sont sauvés progressivement et graduellement vitalisés (en termes ésotériques) les règnes humain et sub-humains, dont l'humanité est spirituellement responsable.

La symbolique du Christ et de sa Réapparition réside dans le Chœur-même des aspirants et disciples œuvrant dans les "coulisses" de l'humanité. C'est le Nouveau Groupe des Serviteurs (ou Sauveurs) du Monde, le "groupe de ceux qui s'intègrent sans faire de bruit (...), sans s'intéresser à eux-mêmes" (Les Travaux d'Hercule, p. 181, ed. franç.). Un peu plus loin, le Tibétain affirme que ce groupe, "puissant" par sa "méditation silencieuse" et la "force de son service mondial", sera exotériquement reconnu comme étant le "Sauveur" (paroles datant de 1936). Or en 1946, lors de la Pleine Lune des Gémeaux, au vu des désastres de la Deuxième Guerre Mondiale, la décision fut prise par le Christ de réapparaître et de revenir en présence visible beaucoup plus tôt que prévu. Là encore, une grille d'interprétations du terme "Réapparition du Christ" est laissé au libre entendement et à l'expérimentation de l'extension du champ de conscience de groupe et de
chacun, en son for intérieur.

Chacun des membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde est invité à appliquer l'enseignement de sagesse suivant : "ce que je vous dis dans l'obscurité, dites-le dans la lumière" (Les Travaux d'Hercule, p. 97, ed. angl.).

Le lien de médiateur ésotérique est accentué avec les énergies du signe des Poissons, signe de sensibilité spirituelle accrue où la réceptivité et le contact avec les plans subjectifs sont mis en éveil, à ce stade préparatoire du cycle des Trois Fêtes Spirituelles ouvrant la danse initiatique des sens intérieurs du Service Mondial. La méditation de service en reste l'exemple le plus prégnant. Alice A. Bailey qualifie cet acte altruiste de "travail mental ardu" car il s'agit d'orienter le mental vers l'âme et de l'y maintenir, et ce, même dans la vie quotidienne.
Ainsi la méditation est un état d'être et de savoir-être spirituel dans la mouvance de la vie de tous les jours. Elle explicite cette attitude continue de méditation de la sorte : "apprendre à écouter dans votre mental, ce que l'âme vous dit" ; "apprendre à enregistrer ce que l'âme vous dit"; "apprendre à le mettre en paroles" et "à le projeter dans votre cerveau attentif".

Il ne s'agit donc pas d'adopter la simple attitude mystique consistant, par exemple, à passer à "autre chose" à la suite d'une méditation de groupe. Mais de garder à l'esprit et en notre être les vibrations, les énergies ou les Idées reçues en groupe lors d'une méditation de service, -comme celle de ce jour, la méditation de Pleine Lune de Poissons qui va suivre – afin de les irradier naturellement, quasi automatiquement, à notre entourage immédiat, ainsi qu'à notre environnement subjectif, permettant ainsi de spiritualiser en filigrane de nos vies, la matière et la vie terrestre de l'humanité et les règnes sub-humains incarnés.

Observons ce que peut produire le cycle continu de méditations de groupe au travers des douze fêtes spirituelles, permettant au groupe de serviteurs mondiaux d'emprunter subjectivement, chaque année, la roue zodiacale allant du Bélier aux Poissons. Les effets dans la conscience humaine se déclinent du haut vers le bas, du champ d'expérimentation et de service mental au travers de l'Antahkarana ou Pont Arc-en-Ciel planétaire, traversé chaque jour, depuis des milliers de points de conscience humain partout sur la planète, et se rejoignant en conscience au plus haut point de conscience humaine focalisée dans le Mental Supérieur et le Plan bouddhique. En Poissons, nous nous préparons à "Régir depuis le Plan Mental" en Bélier, Première Fête Spirituelle lors de la Pleine Lune de Pâques.

N'est-il pas un secteur d'activité du monde des affaires des hommes épargné par le flux de conscience spirituelle irradiant depuis le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, médiateur entre la Hiérarchie et l'humanité ?

Par exemple, dans les affaires politiques mondiales, bien des modes de gouvernement sont remis en question, à notre époque. Le cas de la Crimée en est une illustration vivante actuelle. Nous pouvons dire que dans ce dernier cas, comme dans les cas des pays arabes, quelque soit l'issue de ces crises, la leçon en Poissons est, avant tout, de sauver les pays de tout conflit de pouvoir et d’intérêts, en épargnant notamment des vies humaines. Seulement, à notre époque, c'est l'ensemble de la planète qui se doit de s'impliquer par la pensée constructive (de forme pensée de solution) ou par l'acte de bonne volonté, dans toute action globale salvatrice.

« Un politicien pense à la prochaine élection, un homme d’Etat à la prochaine génération » écrivait James Freeman Clarke, défenseur des droits de l’homme et activiste social. Sous l’influence "aquarienne", nous pensons maintenant en termes d’unité et de responsabilité globale en agissant dans la diversité par un engagement local. Derrière la volonté d’agir en ce sens, le temps semble être venu pour l’humanité d’intégrer la notion d’interdépendance et, graduellement, de la colorer d’amour universel et de sagesse.

Une gouvernance globale sous forme de fédération mondiale serait une grande opportunité pour la planète. Le fédéralisme répartit les compétences entre le gouvernement central et les états fédérés tout en leur assurant leur autonomie. Cela permet à ces états d’avoir des responsabilités dans certains domaines, de participer pleinement à l’adoption de lois tout en se sentant appartenir à la communauté et à ses règles, dans la diversité et le compromis qui en résulte par exemple, par la votation directe. C'est assurer la diversité dans l'union et l'unité cohésive dans la multiplicité de tous les possibles.

L'on pourrait, d'ailleurs, rappeler la solution proposée par le "Collegium International" dont l'appel sans doute évocatoire lancé en mars 2012, prône qu'un "ordre global de marche du monde est devenu incontournable" (Plaidoyer pour l'altruisme, Matthieu Ricard, p. 759)

Avec cet esprit rédempteur, salvateur et constructeur qui nous est donné en cette période finale du cycle des douze fêtes spirituelles, prenons ensemble, un temps d'inspiration collective en cette méditation du signe des Poissons dont la note-clé est :

« Je quitte la maison du Père et, en revenant, je sauve. ».