Lucis Trust / École Arcane / Douze Fêtes Spi... / Vierge / Allocution Fêtes de la Vierge  

Allocution Fêtes de la Vierge

Bonsoir
 et 
bienvenue 
à
 vous
 toutes 
et 
tous.


Nous
 célébrons
 ce 
soir 
la 
Pleine
 Lune
 de 
la
 Vierge,
 entrant
 ainsi
 dans
 le
 dernier 
signe
 zodiacal
 de 
l'été 
!


La
 saison
 de
 l'été
 est
 un
 peu
 paradoxale
 par
 le
 fait
 que
 pour
 beaucoup,
 c'est
 une
 période
 de
 vacances,
 où
 les
 températures 
sont 
les 
plus
 chaudes 
de l'année,
 en
 principe, 
et
 donc,
 une 
période
 invitant
 à
 la
 relâche 
!


Un
 moment

 où 
on 
s'entend 
volontiers 
dire 
«
pourquoi
 faire
 aujourd'hui
 ce 
que
 je
 peux 
faire
 demain 
?
»


Si
 nous
 regardons
 les
 différentes
 étapes
 de
 l'année
 en
 cours
 pour
 faire
 le
 point,
 en
 tenant
 compte
 des
 quatre
 trimestres
 constituant
 celle‐ci,
 nous
 pouvons
 considérer
 qu'avec
 le
 Capricorne,
 le
 Verseau
 et
 les
 Poissons,
 c'est
 comme 
une 
période 
de 
préparation
 durant 
les 
mois 
d'hiver.


Puis,
 avec
 les
 mois
 du
 printemps,
 viennent
 les
 trois
 Grandes
 Fêtes
 Spirituelles
 de
 Pâques,
 Wesak
 et
 du
 Christ,
 respectivement 
avec
 le
 Bélier,
 le 
Taureau 
et 
les
 Gémeaux.
 C'est 
comme
 une
 période
 de 
responsabilité,
 de
 contact
 avec 
les Énergies 
et 
les 
forces.

Enfin,
 nous 
entrons 
dans 
la
 période
 estivale
 avec
 le
 Cancer,
 le
 Lion
 et
 la
 Vierge,
 qui
 est,
 quant
 à
 elle,
 une
 période,

 que
 nous
 pourrions 
appeler,
 de
 mise
 en 
œuvre,
 de 
réalisation
 et
 c'est 
là
 le
 paradoxe
 avec 
ce 
temps
 de 
vacances
 incitant
 précisément 
à
 l'inverse ...
 comme
 c'est 
curieux 
!


Il
 n'est 
pas 
nécessaire 
de 
culpabiliser, 
mais
 invitons‐nous
 à
 constater 
que
 la
 Vie,
 Elle,
 ne
 prend
 pas
 de
 vacances,
 notre
 coeur
 continue
 de
 battre
 dans
 notre
 poitrine,
 notre
 Mère
 la
 Terre,
 de
 tourner
 autour
 du
 Soleil
 et,
 le
 Seigneur 
Soleil 
de 
s'imposer
 de 
tous 
ses 
Rayons
 en
 ce
 temps
 d'été.


Ouvrons‐nous
 donc 
à
 cette
 célébration 
par 
un 
temps
 de
 silence
 avant
 de
 prononcer
 ensembles
 le
 Gayatri
 :


O 
Toi 
qui
 soutiens 
l'univers

De
 Qui 
toutes
 choses
 procèdent,

vers
 Qui
 tout
 s'en 
retourne,

Dévoile‐nous
 la
 face
 du
 vrai
 Soleil 
Spirituel

caché 
par
 un
 disque 
de 
Lumière
 dorée

Afin 
de 
connaître
 la
 Vérité

et 
accomplir
 tout
 notre 
devoir

Alors
 que
 nous
 cheminons
 vers 
Tes
 Pieds 
Sacrés.


OM


La 
course
 apparente 
du
 soleil
 au
 cours
 de
 l'année
 suit
 un
 cercle
 appelé,
 vous
 le
 savez,
 l'écliptique.
 Il
 passe
 donc
 actuellement
 dans
 la
 constellation
 de
 la
 Vierge.
 Cette
 constellation
 zodiacale
 immense
 n'est
 pas
 très
 facile
 à
 repérer,
 seule
 sa
 principale
 étoile,
 l'Epi
 de
 la
 Vierge,
 qui
 symbolise
 l'épi
 de
 blé
 tenu
 par
 la
 Vierge,
 permet
 de
 trouver 
son
 vaste
 pentagone
 central
 et 
ses
 lointaines
 extensions, 
figurant
 son
 visage
 et
 ses
 membres.


Lors
 de
 la 
conférence 
de
 Genève
 de
 cette 
année,
 nous 
avions 
pu 
admirer
 un 
petit
 film
 sur 
notre
 soleil
 et 
découvrir
 sa 
puissance 
énergétique 
à 
travers 
quelques 
données 
laissant
 sans voix 
!

L'Épi
 de
 la
 Vierge,
 quant
 à
 Elle,
 révèle
 une
 belle
 couleur
 bleue
 avec
 un
 appareillage
 sophistiqué 
;
 
 et
 pour
 la
 beauté 
de
 sa 
grandeur,
 juste
 quelques
 chiffres
 : 
l'Épi 
de 
la
 Vierge 
est 
distante 
de 
nous 
de
 270 
années‐lumière.
 Elle
 a 
un 
diamètre
 estimé
 de
 dix
 millions
 de 
kilomètres
 et 
une
 luminosité 
équivalant 
à 
2000 
soleils
 !


L'astronomie
 révèle
 également
 que
 dans
 cette
 constellation,
 près
 d'une
 autre
 de
 ses
 étoiles
 nommée
 Vindemiatrix, 
se 
trouve 
la 
plus
 formidable
 concentration
 de
 galaxie
 de
 notre
 région 
de 
l'univers.[1]

De 
l'astronomie, 
venons 
à 
l'astrologie
, comme
 vers 
des 
sciences
 sœurs.
 «
Ce
 qui 
est 
en 
Haut
 est
 comme 
ce
 qui 
est
 en bas.
» 
soulignent
 les 
enseignements
 !


Il
 est
 constructif,
 en
 ce
 sens, 
de 
rappeler
 qu'en 
chaque
 trimestre,
 nous
 sommes
 sous
 l'influence
 des 
trois
 Croix,
 toujours
 de 
haut 
en 
bas,
 soit,
 par 
exemple 
pour 
les 
mois 
d'été 
:



Cancer,
 
Croix 
Cardinale,

 en 
lien 
avec 
le
 mental.

Lion,

 Croix 
Fixe,

 en
 lien 
avec 
l'émotionnel
.
Vierge,

 Croix
 Mutable,

 en 
lien 
avec 
le 
physique.


Que
 nous 
disent 
les 
enseignements 
:
 «
La 
Vierge 
est 
l'un
 des
 bras
 de 
la
 Croix
 mutable 
avec 
son 
signe 
opposé,
 les
 Poissons.
 Le 
signe
 d'air
 des 
gémeaux 
et 
le
 signe 
de 
feu 
du 
Sagittaire
 complètent
 les 
quatre
 bras.
 C'est 
la 
Croix 
de
 ceux
 qui
 sont
 sur
 le
 sentier
 de
 probation
 et
 elle
 se
 décrit
 comme
 suit
:
 «
La
 Croix
 Mutable
 est
 la
 Croix
 du
 Saint
 Esprit,
 de
 la
 troisième
 Personne
 de
 la
 Trinité
 chrétienne,
 car
 elle
 organise
 la
 substance
 et
 évoque
 la
 réponse
 sensible 
de 
la
 substance 
elle‐même
».
 Remarquez
 la 
magnifique
 corrélation 
entre 
cette
 définition 
et
 le
 fait 
que 
le
 Saint‐Esprit 
adombre 
Marie.
»

Puis
 le
 Tibétain
 de 
souligner
 :
 «
Nous
 commettons
 encore
 l'erreur
 d'Hercule
 quand 
nous
 oublions
 que
 le
 Triangle
 de
 la 
Trinité
 est 
un 
triangle
 équilatéral, 
dont
 tous 
les 
angles
 sont 
d'égale 
importance
 pour 
la 
réalisation 
du 
Plan.
 C'est
 dans
 la
 Vierge,
 après
 l'individualisation
 dans
 le
 Lion,
 que
 le
 premier
 pas
 vers
 l'union
 de
 l'Esprit
 et
 de
 la
 Matière
 est 
fait, 
la
 subordination
 de
 la 
vie
 de 
la 
forme 
à 
la 
volonté 
du
 Christ 
Intérieur.
»
[2]

Si
 nous
 faisons
 un
 parallèle
 entre
 ces
 différents
 points
 et
 l'évolution
 de
 l'humanité
 en
 ces
 temps
 actuels,
 un
 regard
 superficiel
 pourrait
 induire
 à
 penser 
: 
«
... Mais
 quel
 est
 le
 rapport
 entre
 tout
 ceci
 et
 les
 difficultés
 mondiales, 
par 
exemple 
?
» 
Il
 est
 vrai
 que
 lorsque
 nous 
évoquons 
les 
grandeurs
 célestes,
 habitées
 par
 des 
Astres
 incommensurablement 
grands ... 
et 
si
 lointains, 
dans 
un
 Univers 
encore 
plus 
inimaginable, 
nous 
avons
 de 
la 
peine
 à 
comprendre, 
pour 
l'accepter,
 que
 cela 
influence
 notre
 petit
 univers,
 et 
pourtant ...

Donc
 en 
regardant 
l'humanité
 en 
évolution, 
nous 
avons 
l'impression 
de 
voir
 celle‐ci, 
comme 
dans 
les
 douleurs 
de l'enfantement 
d'elle‐même,
 tellement
 ses 
convulsions 
sont
 aigües 
!


Le 
thème
 des 
émigrants
 fait 
parler 
de 
lui
 et 
atteint
 des
 proportions
 telles
 que
 les
 nations
 concernées,
 et
 elles 
le
 sont 
toutes 
‐ 
nous 
le 
sommes 
tous 
‐ 

se 
trouvent
 dépassées.

 Dans
 l'Europe 
Unie, 
il
 n’y
 a 

encore
 que 
trop
 cette
 attitude
 de
 «
chacun
 pour
 soi
»
 face
 à
 ce
 problème
 majeur 
!
 On
 observe

 «l'autre
»
 essayant
 de
 faire
 face
 à
 l'afflux 
en 
masse 
et 
sur 
des 
bateaux
 de 
fortune, 
de 
tous
 ceux 
que 
nous
 nommons
 des 
émigrants 
...


Nous
 avons
 de
 la
 peine
 à
 imaginer
 des
 situations
 de
 vie
 à
 ce
 point
 difficiles
 pour
 déterminer
 chez
 des
 êtres
 humains,
 nos 
frères 
et 
nos
 sœurs,
 le
 choix
 de 
fuir
 leur
 pays
 en 
idéalisant
 les 
côtes
 grecques, 
italiennes, 
françaises
 ou 
autres ...


Devant
 cet
 afflux
 en
 masse,
 donc,
 l'accueil 
réservé
 ressemble 
à 
celui
 qui
 pourrait 
être
 fait 
à
 des
 personnes
 dont
 la
 maison 
brûle
 et 
qui 
se 
précipitent 
à 
l'extérieur 
pour 
survivre, 
et 
à 
l'extérieur,
 elles 
s'entendent
 dire
 : 
«
Oui,
 vous
 savez,
 nous
 avons
 de
 la
 peine
 à
 vous
 accueillir
 car
 nous
 manquons
 de
 place
 et
 de
 possibilités
 diverses
 de
 le
 faire ...
 !


Pourquoi 
?


Il
 est
 intéressant
 de
 voir
 que
 le
 Rayon
 II
 d'Amour‐Sagesse
 se
 manifeste
 à
 travers
 les
 Gémeaux,
 la
 Vierge
 et
 les
 Poissons.
 Il
 y 
a
 également
 le
 Rayon
VI 
d'idéalisme
 et
 de 
dévotion
 par 
le
 Sagittaire,
 la
 Vierge
 et
 les
 Poissons. 
Au
 niveau
 de 
la
 relation 
des 
Énergies 
avec
 les 
Planètes,
 nous
 avons 
dans 
la 
Vierge 
:


Jupiter 
pour 
l'Esprit
 –
 la 
Lune
 voilant Vulcain 
pour
 l'Âme 
et 
nous
 avons 
Mercure,
 Harmonie 
par 
le
 conflit,
 pour
 la
 personnalité 
!


En 
parallèle, 
dans 
«
Les
Travaux
d'Hercule
»,
 l'épisode 
illustrant
 la
 Vierge
 est
 la
 prise
 de 
la
 ceinture
 d'Hippolyte.
 Épisode 
en
 lequel, 
pour
 l'obtention
 de 
la
 Ceinture,
 Hercule 
tue 
la
 reine
 des
 Amazones, 
n'écoutant 
pas 
les 
paroles qu'elle 
s'efforçait 
de 
lui
 adresser. 
C'est 
là
 qu'Hercule
 entend 
la 
voix 
de 
son 
Instructeur 
lui 
demander 
:
 «
Pourquoi
 avoir
 tué 
la 
mère 
pour 
prendre 
l'Enfant
 ?
» 
Symboliquement,
 pourquoi
 détruire 
la 
forme 
pour 
acquérir
 l'Âme
 ou
 le 
Christ 
Intérieur
 ?

Que
 nous
 dit
 ce
 message
 ?
 Il
 nous
 dit
 que
 dans
 la
 Vierge
 et
 chez
 les
 natifs
 de
 ce
 signe,
 un
 des
 problèmes
 rencontrés
 est 
:
 la
 recherche
 de
 la
 Vérité
 comme
 quelque
 chose
 d'inaccessible
 ou
 la
 tendance
 de
 vouloir
 rechercher 
la 
Vérité
 pour 
elle 
même
 et 
non
 «
être
» 
la 
Vérité.



Les
 enseignements
 judéo‐chrétiens
 enseignés
 dans
 nos
 églises
 depuis
 tant
 de
 siècles
 et
 dans
 lesquels
 nous
 apprenons 
qu'il
 convient
 d'aimer
 notre
 prochain 
comme 
nous
 mêmes
 restent 
aux
 niveaux 
intellectuels,
 soit
 une
 recherche
 d'idéaux
 entraînant
 même
 une
 sorte
 de
 dévotion
 mais
 que
 se
 passe‐t‐il
 dans
 l'application
 vécue
 de

ceux‐ci
 dans 
la
 forme, 
dans
 le 
monde
 physique 
?



Qui 
dit 
idéalisme 
et 
son 
corolaire, 
la 
dévotion, 
dit
 presque
 en 
même 
temps 
«
Œillères
»
 !

Oui, 
nous 
avons 
du
 mal
 à
 sortir 
du
 conflit
 mercurien 
oscillant 
entre 
: 
ce 
que
 je 
voudrais
 amener 
de 
neuf, 
tendance
 liée 
à 
l'Âme 
et 
la 
tendance 
à 
maintenir 
les 
anciennes
 choses,
 tendance 
liée 
à 
l'identification 
de 
la 
forme 
ancienne,
 au 
désir
 et
 à
 la 
peur 
de 
changer
 quelque 
chose.


Et
 c'est 
là 

qu'intervient 
un 
des 
messages 
fondamentaux
 de
 la
 Vierge 
: 
Il 
faut
 mettre
 les
 deux 
aspects 
ensembles,
 soit
 la 
personnalité 
avec 
l'Âme 
‐ 
la 
recherche
 de 
l'équilibre entre
 forme 
et
 Conscience 
‐

 en 
même
 temps.


L'application 
de 
ce
 processus
 entraîne 
la
 compréhension 
que 
les 
vérités, 
aussi
 belles
 et 
profondes 
qu'elles 
soient,
 sont
 partielles
 et
 non
 pas 
absolues ... 

Elles
 peuvent,
 certes, 
être
 utiles
 !

A 
partir 
de 
là,
 pourquoi
 ne
 pas
 considérer
 qu'elles
 sont 
des
 fragments
 d'un
 Tout
 nous
 invitant, 
à
 travers
 des 
mots
 différents,
 à
 un
 même
 message
 fondamental 
:
 «
Aimez
 vos
 prochains
 comme
 vous‐mêmes...»,
 commandement
 souligné 
par 
le 
Christ 
pour 
être
 de 
même 
importance
 que 
: 
«
Tu 
aimeras 
le 
Seigneur
 ton 
Dieu
 de
 tout 
ton
 cœur,
 de 
toute 
ta 
force,
 de 
toute
 ton Âme
 et
 de 
toute
 ta 
pensée
 !
»


Dans 
le 
fait 
de 
ramener 
les 
vérités
 partielles
 à 
la 
synthèse 
et 
une
 application 
plus 
globale 
de 
celle‐ci, 
est‐ce
 qu'il
 n'y
 a 
pas 
une
 invitation
 à 
abolir 
les
 frontières 
? 
De 
permettre
 aux
 énergies
 de 
circuler 
librement 
– l'argent 
idem 
‐

 et
 de
 se
 brancher
 sur la famille
 humaine
 par
 une
 
 libre
 circulation
 des
 personnes
 et
 des
 biens
 en
 profitant
 des
 connaissances 
de 
chacune 
pour 
le 
bien 
commun 
?


Du
 point 
de
 vue
 de 
la
 signification
 du
 discipulat
 mondial, 
les
 enseignements 
soulignent 
qu'évoluer 
dans 
le 
sens
 de
 l'Âme
 et
 des
 Initiations,
 c'est
 aller
 à
 contre
 courant
 des
 signes
 zodiacaux
 et
 de
 l'influence
 du
 mouvement
 «
normal
» 
allant 
dans 
le 
sens 
des 
aiguilles
 d'une 
montre.
 Une 
telle
 affirmation
 met 
en 
évidence
 la
 fréquence
 où
 la
 communauté
 européenne
 se
 situe
 face
 à
 cette
 convulsion
 de
 l'humanité
 qui
 s'appelle
 «
l'immigration
».
 À
 chaque
 Ère,
 l'humanité
 accouche
 d'elle‐même,
 et
 l'enfant
 qu'elle
 met
 au
 monde
 maintenant
 vient
 avec
 la
 demande
 d'accueillir
 les
 autres
 nations
 comme
 nous
 ne
 l'avons
 encore
 jamais
 fait 
!
 Une
 nouvelle
 naissance
 présuppose 
un
 mariage,
 comme
 une
 union 
aussi
 consciente
 que 
possible 
entre 
l'Orient
 et 
l'Occident
 par
 exemple,
 véritable 
mariage
 dans 
la
 Vierge 
; 
une 
juste 
démarche
 spirituelle 
doit 
servir 
à
 de 
justes
 relations
 humaines.

Et
 du
 moment
 que
 la
 Vierge
 se
 conçoit
 avec
 l'Enfant
 qu'Elle
 porte,
 ouvrons‐nous
 à
 la
 formation
 des
 enfants
 à
 l'internationalisme 
et 
plus 
au
 nationalisme
 et
 comblons
 ainsi
 le
 décalage
 entre 
la 
forme 
et 
la 
Conscience.


C'est
 dans
 cet
 état
 d'Esprit
 que
 nous
 accueillons
 les
 Énergies
 de
 cette
 Constellation
 en
 méditation 
avec
 la
 note
 clé :


«
Je 
suis 
la
 Mère
 et
 l'Enfant.
 Moi, 
Dieu,
 je 
suis
 matière.
»


[1] Le grand atlas des étoiles, Ed. Bordas
[2] (Astrologie Ésotérique.)