Lucis Trust / École Arcane / Douze Fêtes Spi... / Sagittaire / Allocution Fêtes du Sagittaire  

Allocution Fêtes du Sagittaire

Bonsoir à toutes et à tous, soyez les bienvenus à cette Pleine Lune du Sagittaire.

Nous nous réunissons ce soir pour travailler avec les énergies qui entrent dans notre vie planétaire à travers la constellation du Sagittaire. Notre travail ensemble de méditation au moment de la pleine lune est une occasion mensuelle pour contacter collectivement l'énergie spirituelle au service de notre planète dans son ensemble – et de la détenir et distribuer. C'est un moment d'inspiration, un moment d'illumination-l'illumination de l'esprit de groupe. Et cette illumination se produit par un acte intérieur consacré à l'alignement avec la Hiérarchie Spirituelle, le groupe intérieur de connaisseurs qui inspirent la conscience humaine.
En ce temps, une porte est ouverte et les possibilités de compréhension plus profonde deviennent disponibles. Nous pouvons tirer parti de ces possibilités par une adhésion constante à l'impulsion rythmique du cycle mensuel de la pleine lune. Ainsi nous nous trouvons ici ensemble, afin de rejoindre subjectivement tous nos frères et sœurs partout dans le monde en groupe ou individuellement et de prendre un moment de silence suivi par l'invocation de l'ancienne prière, le Gayatri :

O toi qui soutiens l'univers,
De Qui toutes choses procèdent
A qui toutes choses retournent.
Dévoile pour nous la face du vrai soleil Spirituel
Cachée par un disque de Lumière dorée
Afin que nous puissions connaître la Vérité
Et faire notre devoir en entier
Alors que nous cheminons vers Tes pieds sacrés.
OM

Deux qualités importantes ressortent du signe du Sagittaire : l'aspiration et la direction. C'est le signe de l'Archer dont les flèches sont tournées vers un objectif spécifique. Il va de l'avant pour récupérer ses flèches qui ont frappé leur marque, et puis il vise l'objectif suivant, toujours en suivant le vol rectiligne de la flèche qui lui fournisse un chemin droit dans la vie. Il n'est pas distrait par de fausses incitations, qui l’appellent du côté gauche ou du côté droit de la route. Il sait que le vrai chemin est tout droit – vers le prochain signe du Capricorne et le sommet de l'initiation. Le chemin de la flèche est le chemin de la libération et de la délivrance de toutes les expériences douloureuses du passé.

Toutes les expériences précédentes, depuis son arrivée dans ce monde de matière dense, ont mis l'accent sur le développement de certaines qualités et caractéristiques humaines, impressionnés sur lui par chacun des signes zodiacaux.

Ils ont tous eu leur but divin et leur intention, et il les a tous développés et exprimés jusqu'à leur plein potentiel. Mais maintenant, avec son service dans le monde physique presque complété, il est temps – tout en restant dans le sein du temps – de commencer le retour vers son lieu d'origine divine.

Un homme qui nous a quitté il y a une semaine avec ses qualités extraordinaires – Nelson Mandela – nous a dit : « je suis le maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme ». Le titre de son 'autobiographie' « un long chemin vers la liberté » est en même temps très symbolique et aussi très réel. Sur ce chemin il était peut-être seul, mais en même temps il a mené, inspiré et guidé tout un peuple avec lui. Avec patience mais aussi détermination il est allé d'un but à un autre, et de là, à encore un autre, sans jamais baisser les bras. Il a été comme un phare pour son peuple, se cherchant un chemin dans l'obscurité.

Le besoin de lumière semble évident pour le néophyte qui veut savoir et comprendre ; et pourtant la signification de la lumière prend de plus en plus de profondeur et de complexité pour le disciple en formation. Pour le néophyte la lumière est bonne, et l'obscurité est mauvaise. La lumière apporte de la sagesse et de la compréhension, l'obscurité de l'ignorance et du mal. Pourtant, l'une des Règles pour Disciples et Initiés – qui n'est comprise seulement qu'à un stade avancé de la conscience – dit : « "l'obscurité est esprit pur". Cette reconnaissance, cette compréhension qui saisit, inclut, (employez les mots que vous voulez) est si écrasante, de portée si universelle, que les distinctions et les différences disparaissent. Le disciple comprend qu'elles étaient seulement le résultat de l'activité de la substance, dans sa capacité de créer des formes, et en conséquence illusoires et inexistantes, sous l'angle de l'esprit, au repos en son propre centre. Il ne reste qu'une réalisation, celle de la pure Existence elle-même ». (RI, 174).

Pour comprendre la signification de la lumière du Sagittaire, nous devons essayer de comprendre pourquoi la direction est un thème clé du Sagittaire, tel un outil de navigation importante. Le symbole du Sagittaire est l'Archer avec son arc tendu et la flèche visant dans la direction de sa cible. La lumière du Sagittaire est comme la flèche, « la lumière qui cherche à se stabiliser. C'est la lumière qui oscille jusqu'à ce qu'elle atteigne un équilibre. C'est la lumière qui se distingue par un double mouvement ascensionnel et descendant ». (EA, 330) Cela nous aide à comprendre pourquoi le Sagittaire est l'un des deux points d'équilibre dans le zodiaque, la Balance étant l'autre, et pourquoi l'expérience en Sagittaire doit avoir lieu dans les plaines de la Terre. Le Sagittaire marque un intermède entre le Scorpion, signe des tests et des défis, et le Capricorne, signe de la montée vers le sommet de l'initiation.
Cet intermède se produit sur les plaines de la terre, où le chemin entre les paires d'opposés est droit et horizontal, laissant les profondeurs de l'expérience de la personnalité et les hauteurs de l'expérience de l'âme de chaque côté. Sur ce chemin horizontal, l'archer a besoin d'un bon sens de direction, une vision claire de l'objectif, afin de naviguer sur son chemin vers une lumière plus grande.

Le Tibétain fait une observation intéressante quand il parle de la nécessité pour le disciple de développer « la capacité de recevoir la lumière ». Ceci suggère que la lumière entrante doit être gérée, en quelque sorte, et c'est cette pensée qui se cache derrière la note clé de Sagittaire « Je vois le But. Je l'atteins, et j'en vois un autre ».
L'évolution spirituelle se déroule étape par étape, et aucune phase du chemin ne peut être sautée. Comme le dit le Tibétain : « la révélation vient pas à pas, se déplaçant d'un grand point de focalisation à un autre, jusqu'à ce qu'il ne reste rien à révéler ». (DINA II, 293) Le disciple avance comme il apprend à utiliser son mental comme un phare de recherche afin de pénétrer dans de nouveaux domaines de conscience et de la reconnaissance. Cela nécessite une interprétation juste et une relation juste avec ce qui est vu et contacté, un processus d'assimilation et d'alignement qui ne peut pas être précipité.

Le Sagittaire fournit la qualité unique dont tant de nations du monde d'aujourd'hui ont besoin dans cette période de transition chaotique – celle d'une nouvelle direction, en particulier une direction qui est moins contrôlée par l'influence écrasante du matérialisme. L'équilibre est également nécessaire, parce que l'Archer de Sagittaire doit acquérir et détenir un œil fixe, ainsi que la main et une position fixe avant de tirer la flèche. Donc, dans ce cycle de l'année, à la fois la Balance et le Sagittaire fournissent un temps de pause et permettent à l'inspiration supérieure de l'intuition de fournir les grandes lignes d'une nouvelle direction, ne reposant pas sur les anciennes façons de faire les choses, mais sur une nouvelle orientation de la pensée qui est alignée avec la nouvelle ère à venir, avec l'accent mis sur le service désintéressé, le partage et la bonne volonté.

C'est un moment idéal pour les membres les plus intuitifs du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde de parler d'une voix forte et unifiée et d'essayer de sonner la note d'une nouvelle direction dans la conscience humaine, une note qui va inspirer l'âme humaine d'exprimer ses valeurs plus clairement dans le monde extérieur. Il y a des changements considérables en cours dans le monde et l'humanité est à l'essai pour voir si elle peut résister aux nouvelles énergies puissantes qui poussent ce changement – les énergies de Shamballa et de la Hiérarchie. Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde peut agir comme un point de la flèche, envoyée en avant vers l'objectif de la liberté et de la libération des forces emprisonnantes du matérialisme autoritaire.

Imaginons-nous ce qui se passerait, si nous pouvions voir toute la trajectoire du sentier de l'évolution que nous traversons. Si nous savions ce qui se trouve devant nous, serions-nous en mesure de vivre nos vies plus judicieusement ? Ou serions-nous tout simplement dépassés par l'immensité du Tout cosmique dans lequel nous sommes un petit atome ? L'homme, dont le nom signifie « celui qui pense », a la tâche d'apporter la lumière aux règnes inférieurs, et cela ne peut se faire que si l'homme apprend à manier et à diriger la lumière en lui-même. La Sagesse Éternelle dit que chaque atome, quelle que soit sa taille, est doté de la lumière, et du principe d'Intelligence. Mais stimuler cette lumière, l'éveiller, prend du temps – le temps de développer la réceptivité, le temps pour éveiller la sensibilité. « Tout ce qui est, est toujours présent », nous dit-on, mais nous ne pouvons pas le voir. L'ironie est que depuis les premiers temps, l'homme a demandé de la lumière, mais n’a pas réalisé que la lumière est déjà en lui. Cela était la leçon du Bouddha, car il a enseigné qu'il est vain de chercher cette lumière en dehors de nous – dans une doctrine ou d'un guru. Au lieu de cela, nous avons besoin d'éveiller la lumière qui est en nous, de créer les conditions qui permettent de l'éveiller.

C'est peut-être pourquoi les grands Enseignants ont toujours travaillé avec la méthode d'indications. Plutôt que de définir la doctrine complète point par point, la remise d’indications permet au disciple de prendre un noyau de Vérité, et de s'en aller et d'y réfléchir, de l'appliquer à sa vie, d'en subir les conséquences de l'indication, et d'apprendre à le prendre profondément dans sa conscience, avant de revenir pour de plus amples instructions. S'interroger sur la nécessité de ce processus peut expliquer pourquoi un compromis spirituel est un art que le disciple doit apprendre.

Comme nous travaillons pour un changement, nos objectifs du groupe se situent dans le domaine de la conscience. Nous agissons comme un point d'ancrage dans le centre du cœur du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Notre fonction particulière au sein de ce grand tout est dans la nature d'un précurseur, un précurseur de groupe dans les travaux préparatoires de construction des fondements pour l'externalisation de la Hiérarchie spirituelle et l'Instructeur Mondial. Notre tâche est laborieuse, un travail pénible d’innovation dans la conscience du groupe. Le nouveau terrain est dans la région raréfiée du mental supérieur et de l'intuition ; la tâche est d'apprendre à penser en termes d'ensembles, holistique, d'invoquer la capacité intuitive. Contrairement aux croyances populaires, une véritable vision intuitive n'est pas une directive personnelle ; ce n'est pas une intuition superficielle ou une supposition éduquée.

Il s'agit en fait d'un contact de haut niveau direct avec le Mental de Dieu. L'intuition est entièrement consacrée à l'activité du groupe ; elle n'est jamais intéressée à quoi que ce soit qui touche à la vie de la personnalité. Une véritable vision intuitive peut nous amener à changer le cours de notre vie, mais si nous le faisons, ce sera probablement parce que nous voulons participer à un travail de groupe plus grand. Et si et quand une telle décision est prise, nous devrions subir un changement majeur vers une plus grande conscience de groupe. Notre intention de vie sera de plus en plus préoccupée par l'ensemble de la forêt et de moins en moins avec les arbres individuels. Nous serons alors amenés à mieux répondre aux besoins criants de la plus grande humanité et avec moins d'attention dirigée vers nos propres préoccupations personnelles.

La reconnaissance d'un grand dessein en train de s'exprimer tout au long de cette planète, devrait dans le temps, élever et approfondir le sens de la responsabilité personnelle. Mais chaque expansion de la conscience est accompagnée d'une expansion proportionnelle de la responsabilité et de l'aspiration mentale de l'expérience. Le Sagittaire confère l'énergie nécessaire pour répondre à n'importe quelles responsabilités qui peuvent survenir. Et comme nous l'enseigne dans les enseignements de la Sagesse éternelle, notre âme ne nous donne jamais plus que ce que nous pouvons gérer.

Parfois le Sagittaire est appelé le « signe de l’effet du Scorpion », quand nous nous sommes libérés de l’illusion car enfin, nous pouvons voir clairement le But et donc l’atteindre.
Peut-être pouvons-nous résumer l’adepte du Sagittaire dans les mots d'Alice A. Bailey, qui nous dit dans Les Travaux d’Hercule, (page 142 Ed. Fr.) : « Le véritable natif du Sagittaire est un être très puissant. Puissant parce qu’il est le signe du silence, puissant parce qu’il est le signe de la concentration dans une seule direction ayant vu le but clairement pour la première fois, puissant parce qu’il est la période qui précède immédiatement la naissance du Christ ».

Dans le Bouddhisme, le Bodhisattva, ou l'homme ayant atteint la limite au-delà de laquelle il pouvait accéder à l'illumination et à la béatitude totale, renonce à franchir l'ultime étape pour rester avec la masse des hommes ; les aider à conquérir leur propre délivrance, et n'entrer dans le Nirvana que lorsque tous les autres y pénétreront avec lui. Le Bodhisattva préfère la délivrance des autres à son propre salut.

N’est-ce pas une invitation, en cette fin d’année, à aller toujours plus loin, de lumière en lumière, et rayonner de tout son amour et avec sagesse pour que Noël reflète véritablement la « naissance du Christ en nous ».

Sur ces quelques pensées et réflexions, méditons ensemble et en rythme sur la note-clé du signe du Sagittaire : « Je vois le But. Je l’atteins et j’en vois un autre ».